Chargement...
Chargement...

Sans la télé

Auteur : Guillaume Guéraud

Paru le : 08/09/2010
Éditeur(s) : Rouergue
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : DoAdo
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Sur l'écran noir de son enfance, Guillaume Guéraud nous fait son cinéma…Et nous, on adore ça !!!!
On aimerait tout vous dire de ce court mais grand roman chargé d'une émotion tendue, palpable. Avec une écriture enlevée parcourue comme toujours chez lui par des éclats poétiques et une sourde révolte, Guillaume Guéraud revient sur son enfance entre pudeur, rage et humour.

Années 80, banlieue bordelaise, le petit Guillaume vit avec sa maman cinéphile et son tonton communiste, tous deux farouchement opposés à la présence de la télé dans l'appartement. « La télé c'est un poison qui rend con » dit l'un, « la télé, ça rend les yeux carrés » dit l'autre. Peut-être, sauf que le petit Guillaume ne comprend rien aux discussions de la cour de récré, peuplée de Goldorak et autres Laura Ingalls : « des histoires de dingues » qui mettent le petit Guillaume sur la touche.
Sa vie bascule le jour où, « parce que ça l'arrange », sa mère prend l'habitude de l'amener au cinéma avec elle voir des films de « grands ». Et même si parfois il s'y ennuie, « c'est un ennui chargé de soubresauts, déchiré par des éclairs, garni de vifs hameçons incandescents auxquels [il] s'agrippe sans rien lâcher ».
Une passion est née, celle qui nourrira le petit Guillaume pour la vie, celle qui fera de son imaginaire ce qu'on en connaît dans son œuvre aujourd'hui.

Sans la télé
est une véritable déclaration d'amour au cinéma, véritable école de la vie. Sur les fauteuils en velours rouge défoncés du Ciné-récrés, Guillaume va se frotter à la violence du monde - Mon oncle d'Amérique vu à 8 ans le marquera à jamais -, à la misère et à l'injustice – Le voleur de bicyclette lui arrachera des milliers de larmes - mais aussi à la sensualité – la troublante Jennifer Jones dans Duel au soleil habitera ses fantasmes de jeune adolescent pendant longtemps.

Sans la télé est à mettre entre toutes les mains, celles des ados et celles des plus grands : la lecture de ce texte intime gorgé de vie est revigorante, bouleversante. Comme le petit Guillaume dans les salles obscures, on y rit, on y pleure et on y réfléchit aux noirceurs du monde…En un mot : Bravo !
9,70 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans un récit autobiographique, l'auteur raconte sa jeunesse dans une cité populaire au cours des années 1970-1980, à travers son rapport au cinéma. Sa mère refusant d'avoir la télévision, elle l'entraîne dans les salles obscures, et c'est grâce au septième art qu'il découvre le monde. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Tous ses camarades ont la télévision. Pas lui. À cause de sa mère et de son oncle qui jurent que "la télé est un poison qui rend con". Il est le seul de son école et de son quartier à ne pas connaître Goldorak et Dallas. Alors il va au cinéma. Il y voit un rat blanc aux yeux rouges. Il y voit une femme à poil cracher du sang. Il y voit des samouraïs et des cowboys et des extraterrestres. De M le Maudit à Scarface, de Federico Fellini à Francis Ford Coppola, de Berlin à Chinatown, Guillaume Guéraud raconte dans cette autobiographie les images qui l'ont fait basculer de l'enfance à l'adolescence. Et qui ont nourri tous ses romans précédents.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 08/09/2010

Thématique : Littérature générale Jeunes adultes

Auteur(s) : Auteur : Guillaume Guéraud

Éditeur(s) : Rouergue

Collection(s) : DoAdo

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8126-0162-0

EAN13 : 9782812601620

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 101

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 140 g