Chargement...
Chargement...

Atterrissage de Kennedy chez Mollat

Publié le 23/07/2009
L'avion de Douglas Kennedy a fait escale début juillet sur le tarmac de la librairie Mollat. Une charmante hôtesse nous en dit un peu plus sur lui et son œuvre.
Que vous l'ayez découvert il y a de cela quelques mois ou que vous guettiez la parution du moindre de ses romans depuis déjà des années, à l'instar de millions de lecteurs à travers le monde, que vous apparteniez au cercle sans cesse croissant de ses adeptes, ou que vous soyez curieux d'en savoir un peu plus sur lui, voici quelques mots sur l'œuvre de Douglas Kennedy, ce romancier à succès né en 1955, qui vit désormais entre les Etats-Unis, l'Angleterre, l'Allemagne et la France, où l'ensemble de ses romans font aujourd'hui partie du catalogue des éditions Belfond. Ces dernières ont en effet racheté les droits de Cul-de-sac (auparavant chez Gallimard, d'abord en série noire, puis en folio noir), l'ont fait retraduire et l'ont rebaptisé Piège nuptial. Soit… Mais il s'agit bien de The Dead Heart, son premier roman qui plongeait le lecteur dans une Australie aussi loufoque que hostile avec cet Américain pas si tranquille que cela dont le road trip avait rapidement viré au cauchemar.

Le héros de L'homme qui voulait vivre sa vie (The Big Picture), pour sa part, avait tout pour réussir, sauf que sa petite vie rangée dans la banlieue de New York, il n'en voulait pas, lui qui avait toujours rêvé d'être photographe. Par un événement aussi violent qu'inattendu, il va subitement avoir l'occasion de vivre son rêve.
 
Les désarrois de Ned Allen (The Job) dresse quant à lui le portrait d'un jeune homme de la haute finance qui se retrouve, par une série de coups du sort, au centre d'un engrenage infernal. 

La poursuite du bonheur (The Pursuit Of Happiness) figure certainement avec Cul-de-sac parmi les plus grands succès littéraires de Douglas Kennedy. Suite à l'enterrement de sa mère, Kate Malone fait une découverte des plus déconcertantes sur ses parents. A travers la reconstitution du portrait de cette famille, l'auteur nous emmène au cœur de l'Amérique maccarthyste.

Rien ne va plus (Losing It) met en scène un petit scénariste d'Hollywood dont la carrière semblait ratée quand l'un de ses scénarios est finalement acheté par la télévision. Il va dès lors connaître le succès, mais découvrir par la même occasion que le prix à payer peut être très amer…

Une relation dangereuse (A Special Relationship) raconte les déboires du couple finalement mal assorti que forment une jeune Américaine et un Anglais qui avaient succombé au coup de foudre en Afrique. Une fois installés en Angleterre, la situation se dégrade à une vitesse effroyable.

C'est une fois de plus le portrait d'une certaine Amérique qui se dessine entre les lignes des Charmes discrets de la vie conjugale (State Of The Union), roman dans lequel est perceptible l'évolution qu'a connue le pays au cours des trente dernières années. L'auteur nous livre également le portrait d'une femme qui doit faire face aux répercussions d'erreurs de jeunesse.

La femme du Ve (The Woman In The Fifth) témoigne de l'attirance qu'a l'écrivain pour la France puisqu'il emmène les lecteurs dans notre capitale, pour suivre les déboires du professeur Harry Ricks avant que celui-ci ne tombe fou amoureux d'une Hongroise des plus sensuelles…

Avant de vous parler de son tout nouveau roman, notons que Douglas Kennedy a par ailleurs écrit des récits, dont seul In God's Country – une galerie de portraits d'Américains vivant au cœur de la Bible belt - a fait l'objet d'une traduction en français, sous le titre Au pays de Dieu.

On y arrive, l'action de Quitter le monde (Leaving The World) se passe à nouveau entre les Etats-Unis et le Canada, tandis que l'on suit l'évolution d'une jeune femme qui avait été profondément marquée par le divorce de ses parents. A 26 ans, celle-ci est à son tour enceinte et sa vie entière est sur le point de basculer.

On retrouve dans ce neuvième roman des thèmes chers à Douglas Kennedy, notamment des relations familiales ou matrimoniales compliquées, des histoires personnelles marquées par des traumatismes, les aléas de la maternité, la volonté ou la nécessité de refaire sa vie, de telle sorte que les lecteurs de cet écrivains qui multiplie les best-sellers retrouveront tous leurs repères et se sentiront chez eux entre les pages de ce nouveau roman à forte charge émotionnelle.



Photo : Douglas Kennedy © Hélène Bamberger / Opales
Chargement...