Chargement...
Chargement...

Crimes sous les étoiles, la SF

Publié le 29/11/2007
On vous le cache, mais le Père Noël a toujours un .45 planqué sous sa houppelande. On ne sait jamais... Le ciel n'est pas très sûr en ces soirs d'hiver. Pensez donc, avec tous ces aliens qui trainent dans les parages !

La S. F.

L'Art du Disque-Monde, Paul Kidby, Terry Pratchett
Pratchett, Kidby, le Disque-Monde... Le premier l'écrit et le second, au moins en France, a donné une très forte identité graphique et picturale à cet univers foisonnant. Dans ce très bel ouvrage de L'Atalante, Pratchett nous fait un savoureux tour du propriétaire par le truchement des peintures, croquis préparatoires et affiches de Paul Kidby.

Quinzinzinzili, Régis Messac, L'Arbre vengeur
Quand on se penche sur l'histoire littéraire de la SF francophone, on finit toujours par croiser Régis Messac, romancier, essayiste, traducteur, critique, et révolté, et pacifiste, injustement tombé dans l'oubli à la fin du XXe siècle. L'Arbre Vengeur redresse ce tort avec la réédition de Quinzinzinzili, sorte de " Sa Majesté des mouches " post-apocalyptique introduit par un récit de la fin de notre civilisation remarquable d'humour noir et de sarcasme.

L'Oiseau impossible, Patrick O'Leary
Paru chez un éditeur et dans une collection non spécialisés, L'Oiseau impossible n'en est pas moins un superbe roman de SF, sans doute le meilleur de cette année 2007. O'Leary manie des thèmes science-fictionnels classiques (réalité virtuelle à la Matrix, invasion ET) mais leur insuffle une nouvelle vigueur, une nouvelle pertinence en les hybridant avec le récit touchant et dramatique de la relation entre deux frères que presque tout oppose si ce n'est l'amour qu'ils se portent. Roman amer et mélancolique, roman palpitant et profondément étrange, L'Oiseau impossible efface avec grâce la frontière entre littérature de genre et littérature tout court.

Ouvre-toi !, anthologie
Premier titre des éditions Griffe d'Encre, l'anthologie Ouvre-toi ! témoigne avec bonheur de la diversité du talent et des voix de la prochaine génération des auteurs francophones de SF, fantasy et fantastique.

L'Enigme du cadran solaire, Mary Gentle
Il s'agit d'une histoire de sexe, de crauté et de pardon. Ainsi débutent les mille pages de L'énigme du cadran solaire. Mary Gentle aime écrire des romans historiques bien documentés, toujours réussis dans la restitution de l'époque. Elle aime aussi qu'ils soient épiques, gonflés d'ésotérisme et d'histoire secrète, parés de fantastique et de surnaturel. A tous ces titres, L'énigme du cadran solaire est exemplaire et figure grâce à son ambition et au plaisir de lecture qu'il procure parmi les indispensables de cette fin d'année.

Conan le Cimmérien, Robert E. Howard
Cette édition est formidable : réalisée à partir des manuscrits originaux de Howard, elle redonne une virginité à Conan en effaçant les ingérences très contestables de Sprague de Camp. Dirigée par Patrice Louinet, spécialiste incontesté de Howard, elle est donc riche d'un paratexte pointu et copieux. Enfin, elle est superbement illustrée par Mark Schultz, reliée. Bref, un bel objet au service d'une résurrection littéraire réussie.

Le Trône d'ébène, Thomas Day
Après le Japon médiéval de La Voix du Sabre, T. Day change de continent et d'époque pour nous conter la vie épique de Chaka, roi des Zoulous qui au début du XIXe siècle fit de son clan une puissante nation africaine. Mêler roman historique et fantasy est une mode qui réussit bien à Thomas Day. Après une dizaine de romans, il a débarrassé son écriture de ses outrances et livre ici une geste digne du plus éloquent des griots.

Les Noëls électriques, Anthologie
Après les anges l'année dernière, Les Moutons électriques s'attaquent à Noël avec la même (bonne) formule : un savant mélange d'auteurs francophones et anglo-saxons, de pointures et d'injustement méconnus. Diversité des formes, des tons, des ambiances, charte graphique et illustrations décalées juste comme il faut, une postface très plaisante sur Noël ici et là, hier et aujourd'hui, Les Noëls électriques est chaleureux, pétillant et confortable comme un feu de cheminée dans un chalet sous la neige.

Bloodsilver, Wayne Barrow
Avec son cortège de vampires bouleversant l'histoire des Etats-Unis du XIXe siècle, ses héros mythiques (écrivains, capitaines d'industrie, indiens, bandits) réinventés avec verve et humour, la gouaille du duo Johan Heliot/Xavier Mauméjean (que dissimule le pseudo Wayne Barrow), Bloodsilver a amplement mérité le Grand Prix de l'Imaginaire 2007, decerné à Nantes pendant les Utopiales en novembre.

|1|2|

Chargement...