Chargement...
Chargement...

ÉVÈNEMENT : James ELLROY était là le lundi 18 janvier 2010 dés 16h30 !

Publié le 21/01/2010

Après
American Tabloïd et American Death Trip paraît enfin le troisième tome de la trilogie, Underworld USA.


Découvrir ou redécouvrir Ellroy n'est pas si facile : auteur adulé ou détesté, il fait l'objet d'un véritable culte de notre côté de l'Atlantique. Provocateur en diable, il est difficile de le présenter de manière originale ou novatrice, comme en témoigne la littérature publiée à son sujet : La petite mécanique de James Ellroy (ed. L'Oeil d'or) ou James Ellroy, la corruption du roman noir (L'Harmattan), qui pourrait faire référence à Peut-on appliquer la littérature à la psychanalyse ?, de l'excellent Pierre Bayard. Ces différentes monographies démontrent la difficulté à appréhender de manière globale un monde unique en son genre.

Pour un auteur contant les marges avec une violence rare, cette reconnaissance rapide montre toute l'étendue de son talent, que l'on peut déclarer révolutionnaire : il a littéralement modifié l'approche du roman noir, tant formellement que structurellement. Transcendant ses racines (Hammett est une référence incontournable), synthétisant ses obsessions, il dévoile sa méthode de travail et ses origines romanesques dans Ma part d'ombre, qui est aussi une mise au point autobiographique et un récit d'enquête. Souvent, c'est cette facette d'Ellroy qui se voit propulsée au devant de la scène, au détriment, nous semble-t-il, du contenu de ses oeuvres de fiction. Finalement, la mécanique ellroyenne (sic) est rarement vue à travers l'ambition romanesque de cet auteur désormais majeur : les lectures et relectures du Quatuor de Los Angeles ou de la Trilogie Lloyd Hopkins dévoilent déjà l'ambition d'Underworld U.S.A. La précision des constructions et la tentative de prise en compte exhaustive d'une situation historique et sociale, complétée par une approche complexe et ambivalente de tous ses personnages, montre la volonté d'imaginer un univers complet et cohérent, somme toute «simplement» littéraire.

Après huit ans d'attente, plongeons à nouveau, grâce aux éditions Rivages, dans le monde inimitable, fou et corrompu de cet obsessionnel de l'obsession : bienvenue dans le cauchemar américain d'Underworld U.S.A. !
Chargement...