Chargement...
Chargement...

Les O.L.N.I. (Objets Littéraires Non Identifiés)

Publié le 31/10/2007
Tout amateur de littérature, à l'image de l'explorateur, conserve par devers lui un catalogue de curiosités, classées dans un rayon à part de sa bibliothèque, dans lequel il archive précieusement quelques objets littéraires et étranges : Les OLNI. Pour aider à la préservation de cette curieuse espèce, les libraires de la Pochothèque ont décidé de créer le Mouvement de l'OLNI. Manifeste et inventaire...

Manifeste

L'OLNI, ou Objet Littéraire Non Identifié, est un objet bizarre, un écrit inclassable tant par sa forme que par ses personnages.
Il est un genre non répertorié,plutôt décalé ; une boite à idées "acadabrantesques" et loufoques ; aux frontières du roman, du récit ou de l'essai.
Cette chose littéraire se nourrit de denrées "oulipiennes", manipule des produits toxiques, inventorie toutes sortes de "machins" surprenants, expérimente des lois scientifiques, fréquente la poésie et surtout transporte le lecteur dans son propre espace géographique, en zone d'autonomie temporaire.
Ne cherchez pas sa définition exacte dans une encyclopédie universelle, elle n'existe pas, ni d'ailleurs sa photographie dans un quelconque album de famille.
Mais surtout, l'essentiel de notre OLNI demeure bien de la littérature pour vous divertir.

- Les fondateurs du Mouvement de l'OLNI

Quelques OLNIS répertoriés :

Le lézard lubrique de Melancholy Cove, Christopher Moore
Objet : bêbête antediluvienne
Une petite bourgade du fin fond des Etats-Unis voit son quotidien bouleversé. Un monstre marin à la libido exacerbée, un ancien musicien, un sheriff grand amateur de haschich, une ancienne actrice de série B vont se croiser dans un ballet effréné et loufoque à souhait.

Tropique du pervers, Virginie Brac
Objet : humour, psy et fantaisie
Comment  faire quand on est une psy à "l'identité" mal définie et qu'on s'ennuie ? On quitte son cabinet privé douillet pour intégrer l'équipe des urgences d'un hôpital. Et pour pimenter le tout,  on se met en tête de mener son enquête sur le premier fait divers venu.
Décapant !

Ce cher Dexter, Jeff Lindsay
Objet : phobies sanguinaires
Quel est le comble pour un expert médico-légal ? C'est d'être à la fois serial killer soi-même et en plus avoir HORREUR du sang. Voilà le décor planté pour le premier opus des aventures de Dexter  qui a fait l'objet d'une adaptation télévisuelle outre-atlantique. Amis lecteurs, à vos scalpels...

L'affaire Jane Eyre, Jasper Fforde
Objet : un dodo en boite
Qui n'a jamais rêvé de rencontrer ses personnages de roman préférés ? Dans le monde de Thursday Next, détective littéraire de son état, tout est possible. Un feu d'artifice d'idées et d'inventions, qui surprendra les lecteurs les plus blasés.

La conjuration des imbéciles, John Kennedy Toole
Objet : tordante logorrhée
Ignatus Reilly a tout pour plaire : goinfre, hypocondriaque, paranoïaque, prétentieux, donneur de leçons, fainéant et misanthrope.  Sorte de Don Quichotte, il s'exprime dans un style pompeux et grandiloquent, pense avoir toujours raison, persuadé de se battre pour la bonne cause. Un livre dense et déconcertant, qu'on ne peut oublier.

Extrêmement fort et incroyablement près, Jonathan Safran Foer
Objet : un roman "à clef"
Oskar est inventeur, concepteur de bijoux, entomologiste amateur, francophile, végétalien, origamiste, pacifiste, percusionniste, astronome amateur, consultant en informatique, archéologue amateur, collectionneur de monnaies rares, papillons morts de mort naturelle, cactées miniatures, souvenirs des Beatles, pierres semi-précieuses, et autres. Il a neuf ans et a perdu son papa lors des attentats du 11 septembre. Alors quand ce jeune surdoué se met en tête de trouver une explication à cette disparition injuste, c'est forcément avec beaucoup d'ingéniosité et d'imagination.

Nadja, André Breton
Objet : une rencontre surréaliste fascinante
Au carrefour d'interrogations à la fois personnelles et intellectuelles sur le réalisme, le noyau originel de Nadja est une "aventure", pas vraiment sentimentale d'ailleurs. Ce n'est pas un roman, ni un récit, malgré la dimension autobiographique , le ton serait plutôt celui de l'observation médicale. Avec Nadja nous pénétrons  dans "l'anti-littérature".

Seins, Ramon Gomez de La Serna
Objet :  des seins multiples
 Bien avant la sociologie des seins nus du sociologue J.C Kaufmann, Ramon Gomez de La Serna les imagine tous et  les décline de manière hagiographique. Ceux des jeunes filles du conservatoire, d'actrices, de veuves, de Dona Ines ou de Melle Geneviève, espérant même la création d'un jardin botanique de seins.
Si vous ne savez pas à quel sein vous vouer, ouvrez ce livre il vous guidera sur le sein à rêver ou à révérer.

Cantatrix Sopranica L., Georges Perec
Objet :Scientificus parodies
Tout commence avec un article déroutant, dont l'objet  "la démonstration expérimentale d'une organisation tomatologique chez la cantatrice" est le fruit de recherches et discussions hautement érudites
Empruntant au domaine scientifique sa froideur et son sérieux, Georges continue en grand savant avec "la distribution spatio-temporelle des coccinelles" ou avec une esquisse de géographie mélancolique.
Voilà une performance qu'il faut replacer dans le cadre de son projet réaliste et de sa volonté de totalité littéraire.

Agonie d'agapé, William Gaddis
Objet : le chant funèbre d'un vieil écrivain
"...et je dois travailler sur le, finir ce travail pendant que je, bon j'ai apporté..." le monologue ne finit pas ses phrases, déconstruit sa pensée, subit un corps malade et pourtant il persiste durant cent pages. D'un effrayant réalisme sur la transformation de l'artiste depuis la mécanisation des pianos, Willliam Gaddis  entame sa dernière course, à nous couper la respiration.

Chargement...