Chargement...
Chargement...

MollatVox 41

Publié le 08/02/2010
Les libraires sont de retour avec leurs coups de cœur sonores. Montez le son !

Visconti de Luchino Viscontin, Marianne Schneider et Lothar Schirmer (Actes Sud), présenté par Paul Roger

A travers un choix d'écrits autobiographiques, des textes concernant le théâtre, les acteurs, les films, le livre s'attache à révéler l'esthétique de Luchino Visconti (1906-1976), sa personnalité et sa vision. Une large iconographie - avec photographies de plateau et de stars - et une chronologie détaillée - illustrant le travail de l'artiste au cinéma comme au théâtre - complète ce magnifique ouvrage.



Hélas d'hervé Bourhis et Rudy Spiessert (Dupuis), présenté par Amélie Larignon

« J'adore les humains. Quand ils reçoivent une balle, ils font un petit couinement qui me provoque un frisson de contentement. J'ai dû en abattre dans les quatre cents et je ne m'en lasserai jamais ».
Dans un monde régi par les animaux, les humains, espèce rare, sont traqués. Capturée par des braconniers, la petite Feuille provoque l'émoi dans la classe politique et scientifique du pays. Un journaliste, Fulgence, et la jeune Léopoldine, étudiante en sciences, tentent de découvrir les raisons de l'intérêt qu'elle suscite. De pièges en fuites rocambolesques, ils découvriront la terrible vérité.



Les amitiés célestes de Jacqueline Kellen (Albin Michel), présenté par Arnaud De Gail

Héritière de la philosophie grecque qui place la philia au sommet des vertus, l'amitié spirituelle qui se développe dès les premiers temps du christianisme est à l'origine de fondations d'ordres, de missions, d'une riche correspondance et de textes magnifiques. C'est une émulation sur le chemin du ciel en même temps qu'une tendresse partagée et une indéfectible fidélité.
Jacqueline Kelen nous convie ici à un voyage à travers l'Europe chrétienne, depuis les ermites du IVe siècle jusqu'à nos jours, en racontant de belles amitiés, qu'elles soient passionnées ou plus sages, paisibles ou contrariées (Maître Eckhart et Soeur Catherine, Pierre de Bérulle et Mme Acarie). Certains amis sont célèbres et auréolés de sainteté (François et Claire d'Assise) ; d'autres (Hildegarde de Bingen ou Teilhard de Chardin) vivent les ambiguïtés et les risques d'un lien qui cherche à se hisser au-dessus du simple attachement sentimental.
Les amitiés célestes sont aussi une invitation à s'interroger sur ce qui nourrit et illumine toute relation terrestre.



Nelson Mandela de Jean Guiloineau (Payot), présenté par Mylène Ribereau

Jean Guiloineau retrace l'itinéraire du leader sud-africain, depuis sa naissance dans le Transkei en 1918 jusqu'aux élections présidentielles d'avril 1994, une vie tout entière consacrée à lutter pour les siens, aussi bien avec l'African national congress qu'en prison. Au fil des pages, c'est aussi l'homme que l'on découvre avec ses forces comme ses faiblesses.



Enfant 44 de Tom Rob Smith (Pocket), présenté par Gwenaël Rocher

Moscou, hiver 1953. Le corps d'un petit garçon est retrouvé nu sur une voie ferrée. Alors que la famille de l'enfant croit à un assassinat, Leo, agent du MGB, police d'État chargée du contre-espionnage, reste fidèle à la ligne du parti : le crime n'existe pas sous le parfait régime socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mais le doute s'installe... Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Leo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa. Et, dans une petite ville des montagnes de l'Oural, il va faire une troublante découverte : un autre garçonnet mort dans les mêmes conditions que celles de «l'accident» de Moscou.
Prenant tous les risques, Leo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple...
Un premier roman puissant, à dévorer.



Long week-end de Joyce Maynard (P. Rey), présenté par Martine Borderie

Cette année 1987, une chaleur caniculaire s'abat sur la côte Est pendant le long week-end de Labor Day. Henry a treize ans, vit avec sa mère, ne supporte pas la nouvelle épouse de son père, aimerait s'améliorer au base-ball et commence à être obsédé par les filles. Jusque-là, rien que de très ordinaire, sauf que sa mère, elle, ne l'est pas. Encore jeune et jolie, Adele vit pratiquement retirée du monde et ne sort qu'en de rares circonstances. La rentrée des classes qui approche la contraint à conduire son fils acheter vêtements et fournitures au centre commercial. Et là, planté devant le présentoir des magazines où il essaye de feuilleter Playboy, Henry se heurte à Frank, ou plutôt Frank s'impose à Henry : Frank, un taulard évadé, condamné pour meurtre...
Pendant quatre jours, le trio va vivre un surprenant huis-clos, chacun se dévoilant un peu plus au fil des heures. Et, vingt ans plus tard, avec émotion et humour, Henry révélera les secrets de ce long week-end qui lui a appris à grandir...
Chargement...