Chargement...
Chargement...

Au nom du père : lecture psychanalytique de la loi du 1er mars 2002 relative à la transmission du nom de la famille

Auteur : Ghislaine Jeannot-Pagès

Paru le : 27/03/2009
Éditeur(s) : PULIM
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

15,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La loi du 1er mars 2002, en créant la notion de nom de famille, fait en quelque sorte disparaître celle de nom du père. Quelles en pourraient être les conséquences d'un point de vue psychanalytique ? Pour l'auteure, il s'agit de présenter une articulation du juridique au psychanalytique, et de poser les hypothèses complémentaires et successives d'un nouage entre droit et psychanalyse. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Université de Limoges L'effacement désormais possible de la seule nomination paternelle serait-elle le signe de l'affaiblissement de la fonction du père ? Le discours juridique semble se déployer à partir de ce seul questionnement adossé à une assimilation entre fonction paternelle et autorité. La chute du nom du père est probablement moins signifiante dans le social que ne l'est sa disparition dans le titre même de la loi et son remplacement par le terme « nom de famille ». La perte de l'autorité par défaut de nom du père est alors le signe d'un retour au clan tel que celui ci a été explicité par Freud. Ce pouvoir serait désormais contenu par et dans un nom de famille valant, au sens lacanien, nom-du-père.

Fiche Technique

Paru le : 27/03/2009

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Ghislaine Jeannot-Pagès

Éditeur(s) : PULIM

Collection(s) : Publications de la Faculté de droit et des sciences économiques de l'Université de Limoges

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84287-475-7

EAN13 : 9782842874759

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 113

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 213 g