Chargement...
Chargement...

L'affaire Di Falco : l'Eglise en question

Auteur : Guillaume Serina

Paru le : 17/01/2003
Éditeur(s) : Ramsay Golias
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

18,50 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A travers l'affaire classée qui accusait monseigneur di Falco de viols sur mineur, un jeune journaliste analyse un certain nombre d'affaires de pédophilie reconnues par le clergé catholique et la position officielle ou stratégique de l'Eglise. Il ouvre le débat sur la question de la prescription. Des spécialistes, parlementaires, avocats, magistrats et psychologues, livrent leur point de vue. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Novembre 2001. Marc, quarante et un ans, ancien élève à l'école Saint-Thomas d'Aquin, dépose plainte pour "viols sur mineur" contre Monseigneur Jean-Michel di Falco, ancien codirecteur de l'établissement. La justice ouvre une enquête préliminaire sur les faits reprochés à l'évêque auxiliaire de Paris, qui remontent à la période 1972-1975. Le dossier est classé dans un premier temps pour cause de prescription, mais Marc n'abandonne pas. Et l'affaire rebondit avec une deuxième victime présumée. Pour mieux en mesurer les enjeux, l'auteur rappelle et analyse un certain nombre d'affaires de pédophilie reconnues dans le clergé catholique, en France et à l'étranger, et la position officielle ou stratégique de l'Église. Quant aux accusations qui pèsent sur le prélat français, une investigation s'imposait. Quel sérieux accorder aux accusations de la victime présumée et de son entourage? Les vérifications et les recoupements ont-ils été possibles? Après une enquête minutieuse de près d'un an, le journaliste examine les faits des deux points de vue, il relate comment l'évêque a organisé sa défense et pourquoi l'enquête a été classée. Enfin, il propose un débat général sur la question de la prescription, telle que l'a posée par exemple l'affaire Émile Louis: faut-il modifier la loi qui, en France, ne permet pas toujours de juger des cas de viols concernant des mineurs quand les faits sont trop anciens? Alors que leur remémoration peut être très tardive. Des spécialistes, parlementaires, magistrats, avocats, psychologues et éducateurs, livrent leur point de vue.

Fiche Technique

Paru le : 17/01/2003

Thématique : Droit Pénal

Auteur(s) : Auteur : Guillaume Serina

Éditeur(s) : Ramsay Golias

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84114-639-1

EAN13 : 9782841146390

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 247

Hauteur : 14 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 310 g