Chargement...
Chargement...

Plus de morts que de vivants

Auteur : Guillaume Guéraud

Paru le : 04/03/2015
Éditeur(s) : Rouergue
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : DoAdo. Noir
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Plus de morts que de vivants. Pas besoin d'être fine mouche pour se dire que le nouveau roman de Guillaume Guéraud va se situer du côté obscur et nous faire frémir, entre fascination et terreur.
La couleur est annoncée comme une évidence, un constat. A la fin, et même bien avant l'épilogue de ce huis-clos oppressant jusqu'à la claustrophobie, les morts seront plus nombreux que ceux qui auront réussi, mais pour combien de temps encore, à en réchapper. Mais s'il est certain que ce roman ne séduira pas tout le monde, il est évident qu'il ne laissera personne indifférent...

Au collège Rosa Parks c'est une journée comme les autres qui commence, vibrante de cette énergie propre à la jeunesse d'autant que les vacances scolaires de février approchent. Dans la fébrilité d'avant les cours, on discute, s'interpelle, se donne des nouvelles des absents (les fameux virus de l'hiver font des dégâts). On se bouscule, on chahute gentiment en attendant le tintement de la cloche. "Aucune raison d'envisager le pire". Juste une nez qui saigne ici, une mèche de cheveux qui tombe là et un poignet qui démange chez un autre. Des bricoles, quoi...

En quelques pages, les corps se délitent, se désintègrent, explosent sous l'effet d'un virus aussi effroyablement contagieux qu'il est inconnu. Guillaume Guéraud ne nous épargne rien de ces corps qui saignent et montrent leurs viscères de façon indécente. Le plan Orsec est déclenché, les collégiens et leurs professeurs isolés du reste du monde et les corps ne cessent de tomber...

Cinématographique en diable -les amateurs de manqueront pas de relever quelques hommages au cinéma gore que Guillaume Guéraud se plaît à citer discrètement-, Plus de morts que de vivants ne doit pas être lu comme un simple -et brillant- exercice de style. Dans son organisation narrative du chaos, les personnages ne sont jamais oubliés et les portraits croisés des ados comme des adultes sonnent juste : des gamins frondeurs qui roulent les mécaniques retrouvent une fragilité et une vérité devant l'épreuve qui les rend émouvants et sensibles, ceux que leur jeune âge poussait à se croire immortels font l'expérience de leur finitude à venir. Le corps enseignant est solide, soudé dans l'épreuve sans être pour autant épargné. A l'extérieur, l'angoisse de parents désemparés et la presse, avide, à l'affût. Tous vont devoir se battre face à plus fort qu'eux. Une forme de peste inédite contre laquelle il ne semble pas y avoir d'arme, une peste brune qui n'est pas sans rappeler celle de Camus et de ses bubons qui explosent en assurant la contagion avec efficacité. Et quand je vous aurais dit que le principal du collège Rosa Parks de Marseille se nomme Rieu comme le médecin de La peste (même si un "x") les sépare), croirez-vous qu'il s'agit d'un hasard ou de l'inconscient collectif qui nous lit et nous nourrit de références ?

Si l'on y sent parfois l'amusement d'un auteur qui joue avec les codes du genre, la colère et l'inquiétude sont tout aussi palpables dans la montée de la tension dramatique. Les détracteurs de l'auteur de Je mourrai pas gibier ou Déroute sauvage devraient bien y regarder à deux fois avant de dénigrer ce texte où la violence des images n'est jamais gratuite. On se prend à être séduit par la force voire la beauté des descriptions alors même que ce qui est dépeint relève de la pure horreur. Un roman qui a du style, du nerf et amène à réfléchir à ces moments de crise inattendus dans une société où l'immédiateté de l'information, la suprématie de l'image modifient de façon pernicieuse notre lecture des événements. Magistral, maîtrisé de bout en bout mais attention aux estomacs fragiles !
13,70 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
9,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Un collège de Marseille, à la veille des vacances de février, est victime d'un virus mortel. Elèves et professeurs doivent lutter seuls alors que l'établissement est mis en quarantaine. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Plus de morts que de vivants 8 heures du matin, vendredi 17 février, dernier jour de cours avant les vacances d'hiver pour les 647 élèves du collège Rosa Parks. Certains ont les traits fatigués ou les intestins en vrac parce que la grippe ou la gastro ne les a pas épargnés. Mais faut croire que tous ont déjà la tête en vacances et qu'ils considèrent cette journée comme une simple formalité. Sauf que le portail du collège qui se ferme sur eux n'est pas prêt de rouvrir. Un nez saigne, une touffe de cheveux tombe, de minuscules boutons apparaissent sur un bras. Personne ne s'inquiète de ces détails alarmants. Tous ignorent qu'un virus fulgurant se fraye un chemin dans les couloirs du collège en infectant les cellules de leurs organismes. Bientôt, ils vomiront du sang, ils perdront leurs dents... Qui en sortira vivant ?

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Alerte ! Virus en vue !

Ce n'est pas pour vous faire peur mais ils sont là, tout autour de nous. Qui ? Les virus !

Fiche Technique

Paru le : 04/03/2015

Thématique : Littérature générale Jeunes adultes

Auteur(s) : Auteur : Guillaume Guéraud

Éditeur(s) : Rouergue

Collection(s) : DoAdo. Noir

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8126-0861-7

EAN13 : 9782812608612

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 251

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 314 g