Chargement...
Chargement...

Apprendre à finir

Auteur : Laurent Mauvignier

Paru le : 14/01/2004
Éditeur(s) : Minuit
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Double, n° 27
Contributeur(s) : Non précisé.

6,80 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
6,49 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Il avait dit : avec toi, je ne peux plus. Alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, son retour à la maison pour la convalescence, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. Ella a repris confiance et s'est dit qu'elle donnera tout... pour que tout puisse recommencer. Prix Wepler-Fondation La Poste 2000. Prix du Livre Inter 2001. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Il avait dit: ici, je n'en peux plus. Avec toi je ne peux plus. Alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, son retour à la maison pour la convalescence, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. Elle a repris confiance et elle s'est dit, je serai celle qui donnera tout, des fleurs, mon temps, tout. Pour que tout puisse recommencer. Il y a, comme ça, des pages à couper le souffle. Et des phrases d'autant plus envoûtantes qu'elles ont beau être longues, elles portent en elles le rythme de la coupure, brèches de la virgule mais aussi reprises de souffle par celui qui s'emporte. Coupures et emportements d'un monologue schizophrène - et c'est là une réussite: restituer toute la schizophrénie qu'implique la douleur, qu'implique toute rupture, quand on veut encore ce que l'autre ne peut plus - en vrais symptômes d'un deuil rétrospectif. Amour et haine, espoirs et doutes, culpabilité. Nelly Kaprièlian, Les Inrockuptibles Laurent Mauvignier fait admirablement parler les silences, sentir les hésitations, les doutes, la peur de la solitude, l'obsession du malheur. On la voit, cette femme dans son manteau râpé d'un marron défraîchi, le cheveu mou, le visage ravagé d'angoisse, cherchant à deviner sur les traits apaisés d'un époux qui va de mieux en mieux le reflet d'un bonheur dont elle sera bientôt exclue. Michèle Gazier, Télérama Rarement un écrivain aura donné une voix aussi forte à ce déchirement et à cette douleur qu'aucune raison n'allège ni console. Une voix directe et nue, elle-même déchirée, qui ne cherche pas à prendre le relais de la réflexion, qui n'explique rien, qui se contente de pâtir. Patrick Kéchichian, Le Monde

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Qui est-ce que nous fait l'honneur de sa visite en février ? C'est l'Amour !

Au rayon Poches, on aime l'Amour et on veut que vous le sachiez ! De ce fait, on vous a préparé une sélection de romans qui parlent de l'Amour sous toutes ses formes : tendre, impossible, délicat, moche, déchirant, formidable, harassant, improbable, triste, sulfureux, sublime. Parce que, il faut bien le dire, il a beau être indéfinissable, ondulant, mystérieux et fou, il est PARTOUT.

Dossiers

Nouvelle vie

Après avoir dévalé le mois de décembre, ses fêtes, ses excès, arrive le premier matin de janvier où nous allons devoir ouvrir un œil sans pouvoir s'empêcher de se dire : et maintenant ? et demain ? Et si vous recommenciez votre vie ?

Dossiers

Rentrée théâtrale pour Laurent Mauvignier

Tandis que l'adaptation de son roman Ce que j'appelle oubli par le chorégraphe Angelin Preljocaj éblouit la biennale de Lyon, Laurent Mauvignier signe une pièce explosive (très prochainement jouée) aux éditions de Minuit : Tout mon amour.Parole au libraire et parole à l'auteur.

Fiche Technique

Paru le : 14/01/2004

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Laurent Mauvignier

Éditeur(s) : Minuit

Collection(s) : Double, n° 27

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7073-1857-4

EAN13 : 9782707318572

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 126

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 98 g