Chargement...
Chargement...

Georges Dorignac (1879-1925) : le trait sculpté

Paru le : 28/11/2016
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

29,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les oeuvres présentées, issues de collections privées et publiques, offrent un panorama du travail du dessinateur français. Elles sont représentatives de la période qui fit sa réputation, constituée de feuilles monumentales dessinées au noir, à la sanguine, au fusain, au lavis et à la craie. Elles jouent avec les modelés, les anatomies, les ombres et les contours. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Né à Bordeaux en 1879, Léon-Georges Dorignac rejoint Paris en 1902 où il investit vers 1910, et jusqu'à sa mort, deux ateliers de la cité d'artistes de la Ruche, dans le quartier de Montparnasse. Aux côtés de ses amis Modigliani et Soutine, il participe à l'effervescence cosmopolite de l'école de Paris, tout en empruntant une voie singulière et indépendante. De 1911 à 1914, il exécute une série de dessins à la sanguine ou au fusain représentant des têtes aux allures de masques, des nus féminins et des figures de travailleurs. Ceux-ci, d'une puissance expressive inégalée, le révèlent alors à la critique et à de nombreux cercles d'amateurs. Cet ouvrage met en avant son art très personnel, en se concentrant notamment sur la dimension sculpturale de son oeuvre graphique : des feuilles époustouflantes qui soulignent la massivité des volumes, la force du trait, mais aussi les nuances des valeurs obtenues par la sanguine, le fusain, les lavis et la craie, ou enfin la dignité accordée aux anonymes figures laborieuses. La contribution de Dorignac dans le domaine des arts appliqués - tapisserie, céramique, mosaïque, vitrail -, qui témoigne de son exceptionnel « sentiment décoratif » et de l'éclectisme de son inspiration puisée tant aux sources de l'art médiéval qu'à celles de l'art oriental, y est également évoquée. Oublié après sa mort prématurée en 1925, Georges Dorignac a été redécouvert dans les années 1990 grâce à l'oeil avisé de collectionneurs et de marchands. La première exposition monographique que lui consacrent aujourd'hui les musées de Roubaix et de Bordeaux, et le catalogue qui l'accompagne, rendent enfin justice au talent encore largement méconnu d'un artiste qui mérite de retrouver une place de choix dans l'histoire de l'art moderne.

Contenus Mollat en relation

Vidéos

Georges Dorignac, le trait sculpté

du 18 mai au 17 septembre 2017
Rencontre autour de l'exposition « Georges Dorignac, le trait sculpté » à la Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux.

Fiche Technique

Paru le : 28/11/2016

Thématique : Dessin - Gravures - Estampes

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Snoeck Publishers Musée des beaux-arts de Bordeaux

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 94-6161-325-3

EAN13 : 9789461613257

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 247

Hauteur : 28 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 1252 g