Chargement...
Chargement...

Le 122e RI : de la Catalogne à l'Aveyron

Auteur : Vincent Besombes


23,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A l'aide de documents et d'objets issus de sa collection personnelle, l'auteur retrace l'histoire de ce régiment traditionnel de l'Aveyron créé en 1794 et des batailles successives auxquelles il participa. Cette unité prend part aux campagnes de Kabylie en 1871, à la répression des grèves de Graulhet de 1910, aux combats en Argonne en 1916, au front d'Alsace de 1917, etc. ©Electre 2021

De la Catalogne à l'Aveyron « Que y Bengoun », (qu'ils y viennent), telle est la devise du 122e régiment d'infanterie. Cette belle langue occitane reflète parfaitement le caractère bien trempé de ses soldats, comme un avertissement à ceux qui voudraient s'y frotter. Durent la Grande Guerre, de nombreux généraux et colonels ont apprécié le courage, la fidélité et la pugnacité à la tâche de ces dignes combattants du Rouergue qui porterons bien haut les trois roues d'or de l'écu de Rodez. Créé en 1794, à l'heure où la Patrie était déclarée en danger, le 122e (alors 122e demi-brigade de bataille), reçoit son baptême du feu en Catalogne à la bataille de Figueras. Il rejoint ensuite l'armée d'Italie avant d'être dissout une première fois en 1796. Napoléon, dont la soif de conquête n'est jamais rassasiée, décide de le recréer en 1808 pour pacifier le Portugal et l'Espagne, sous le nom de 122e régiment d'infanterie de ligne. En 1813, une partie du régiment est envoyée en Saxe pour combattre avec la Grande Armée avant de prendre part en 1814, à la désastreuse campagne de France. Au départ de l'Empereur pour l'île d'Elbe, il est dissout une seconde fois. La chute d'un second aigle et le siège de Paris forcent la toute jeune troisième république à réactiver le 122e RI en 1870, pour faire barrage aux prussiens. La fin du siège en 1871 conduit à une nouvelle dissolution du régiment. Il est rappelé trois mois plus tard pour aller mater la rébellion de Kabylie. En 1872, à son retour d'Algérie, il prend ses quartiers à Montpellier. Trop proche des départements méridionaux et de ses habitants, le 122e RI est envoyé en garnison à Rodez en 1907, à la suite de la révolte des vignerons. C'est de là qu'il partira, le 5 août 1914 pour se battre dans les tranchées d'Ypres, de Champagne, de Verdun et sur de nombreux autres champs de bataille. L'épopée du 122e RI prend fin cinq ans après le retour des braves à Rodez, en 1923, lorsqu'il est dissout pour la quatrième fois. L'histoire mouvementée de ce régiment est rendu vivante grâce à la passion et à la rigueur qui animent Vincent Besombes dans ses recherches. Il a réuni dans ce livre plus de 280 documents et objets de sa collection personnelle : photographies, cartes postales, coiffures, uniformes et souvenirs de la glorieuse histoire du 122e régiment d'infanterie.

Fiche Technique

Paru le : 15/06/2016

Thématique : Armée et stratégie

Auteur(s) : Auteur : Vincent Besombes

Éditeur(s) : Rassemblement à son image éditions

Collection(s) : Les cahiers de l'histoire

Contributeur(s) : Préfacier : Jean-Claude Luche

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-36463-432-6

EAN13 : 9782364634329

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 177

Hauteur : 32 cm / Largeur : 24 cm

Épaisseur : 1,0 cm

Poids : 695 g