Chargement...
Chargement...

Les néoconservateurs à la française

Auteur : Christine Fauré

Paru le : 14/03/2015
Éditeur(s) : Editions Mimésis
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

14,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'auteure constate que des néoconservateurs s'en prennent à toute radicalité philosophique et à tout esprit de réforme sociale. Ils rejettent toute tentative de modifier l'ordre existant, au titre d'une démocratie apaisée et s'inspirent des penseurs contre-révolutionnaires. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

« Dans les débats politiques contemporains, il est rare que l'on se passe d'une référence à l'oeuvre de Tocqueville puis à la Révolution française, étant entendu que l'auteur de L'Ancien régime et la Révolution est un passage obligé pour tenir sur l'événement fondateur de notre démocratie une parole intelligente... Une sorte d'hégémonie de la pensée politique s'est créée à partir de l'oeuvre de cet analyste sceptique et contre-révolutionnaire de la première moitié du XIXe siècle. Comment se sont formées les vagues successives de tocquevilliens, première génération, seconde génération, qui incarnent un néoconservatisme à la française. Une fois la paix retrouvée et vingt ans après la Seconde Guerre mondiale, ce qui les a rassemblés, c'est la condamnation de mai 68. « Une révolution introuvable » dira Raymond Aron qui, en l'occurrence, s'institue chef de file d'une longue lignée. » Christine Fauré Depuis trente ans en France, des néo-conservateurs s'en prennent à toute radicalité philosophique et à tout esprit de révolution sociale. Au titre d'une démocratie apaisée, ils rejettent toute tentative de modifier l'ordre existant, pourtant douloureux pour le plus grand nombre ; s'inspirant des penseurs en leur temps contre-révolutionnaires, ils veulent mettre un point final à une Révolution française encore pourvoyeuse de messages politiques. La pensée conservatrice contemporaine se réfère unanimement à Tocqueville, institué maître à penser, qui lui-même avait été contempteur de la Révolution de 1848 et partisan de la colonisation de l'Algérie. Elle abuse du concept de totalitarisme pour effrayer. Elle exprime un rejet quasi-militant des événements de mai 68, étouffe un désir de justice : pourtant, versant méconnu de la révolte qui embrasa l'ensemble de la société, réouverture en 1970 des procès contre la collaboration française. Le renouveau réactionnaire s'est développé, dans la lignée de Raymond Aron, en philosophie, histoire et politique, avec Luc Ferry, Pierre Nora, Marcel Gauchet,Stéphane Courtois...

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 14/03/2015

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Christine Fauré

Éditeur(s) : Editions Mimésis

Collection(s) : Sciences sociales, n° 1

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 88-575-2696-8

EAN13 : 9788857526966

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 148

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,1 cm

Poids : 237 g