Chargement...
Chargement...

Heartland : au coeur de la pauvreté dans le pays le plus riche du monde

Auteur : Sarah Smarsh

Paru le : 16/05/2019
Éditeur(s) : Bourgois
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Hélène Borraz

Un coup de coeur de Jean-Baptiste

"Redneck", "trailer trash", "hillbilly", trois termes parmi les plus péjoratifs du folklore américain. Et pourtant, derrière le mythe du « flyover country », ce grenier à blé des États-Unis considéré comme un désert culturel monolithique, de cette terre de poussière balayée par les tornades d'automne et terreau de farmers plus frustres et rudes les uns que les autres se cache une autre réalité : un monde rural honni et oublié que celui des villes et des lobbies politiques et économiques a préféré délaisser et étouffer pour mieux se conforter.

Heartland : au cœur de la pauvreté dans le pays le plus riche du monde est autant le récit de vie d'une jeune femme qui tente de contrer un sort imposé par une fatalité ancestrale que le témoignage d'un abandon. Sarah Smarsh, en nous contant l'histoire de sa famille entre Wichita et les immenses plaines arables du Kansas, nous décrit le quotidien de cinq générations d'agriculteurs blancs du Midwest. C'est ici le portrait d'une pauvreté ignorée et occultée par la société tout entière qui nous est dressé, d'un gouffre qui sépare son monde des sphères du pouvoir américain. Car un blanc aux États-Unis ne saurait être pauvre. Comble de l'hypocrisie dans une société à œillères ne jurant toujours que par le mythe du self-made-man, paradoxe qu'aucun préjugé raciste ne saurait justifier. Il est dans l’imaginaire stéréotypé une aberration, un trash marqué par la honte donc un rebut invisible et ignoré.

Pire encore si cet homme pauvre est une femme, « […] deux mauvais coups portés contre un corps dans ce monde ». Fille d'une mère adolescente, Sarah Smarsh a choisi de rompre une chaîne qui entrave les destinés des femmes de sa famille depuis l'établissement des premiers blancs sur ces terres au XIXe siècle. Ce texte résonne comme une catharsis dans laquelle elle expurge un passé fait d'instabilité économique et sociale, de violences conjugales et de dysfonctionnement familial. De caravanes en appartements, d'un mari à un autre, du Texas au Colorado, les femmes qu'elle nous décrit sont de vaillantes itinérantes poussées sur les routes par une grande pauvreté et un instinct de survie qui malgré tout font d'elles de formidables forces de caractère.

Mais ce monde rural n'est en aucune façon vilipendé. Si la misère le touche c'est parce que les pouvoirs publics et politiques l'ont avant tout sacrifié sur l'autel du consumérisme. Dès lors, et surtout à partir de la fin des années 70, il est considéré comme un artefact encombrant dont il est temps de faire sonner le glas. Ce monde de campagnes et de paysans est un monde de l'expérience, un univers défini par son éloignement des forces de la culture qui allaient le transformer plus tard en une marchandise, un look, un label. Une communauté qui bien loin du cliché puritain est marquée par une véritable spiritualité vécue et un sens profond du sacré. Ici le travail reste « […] une communion avec une ressource, un matériau, autrui » mais se fait au prix de corps marqués par le soleil, de sueur et de souffrances. Mais quel bonheur que de « [...] travailler la terre, non pas pour le prix du boisseau de blé, mais parce que sentir l'odeur de la terre humide au lever du soleil relevait du sacré ».

«La récolte dépend d'la météo, non pas ? Une bonne graine fera son boulot et germera, mais vient la grèle et voilà que l'malheur frappe malgré tout. ». Le sort de l'Amérique profonde est résumé dans cette simple phrase. Mais malgré ce dur constat le livre de Sarah Smarsh nous montre que bien loin de sombrer dans le cynisme et l'amertume nombre de ces gens ont su conserver une vision du monde « […] selon laquelle la justice valait la peine qu'on se batte pour elle et une vie meilleure la peine qu'on la tente ».

22,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issue d'une famille d'agriculteurs des grandes plaines du Kansas, l'auteure relate son enfance passée à la ferme dans les années 1980 et 1990. En décrivant sa vie quotidienne et celle de sa famille, elle livre un regard sur les conditions de vie des travailleurs pauvres, la situation de son pays et le déclin dont elle a été le témoin. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Heartland au coeur de la pauvreté dans le pays le plus riche du monde Cinquième génération d'agriculteurs des grandes plaines du Kansas côté paternel, et énième génération de mères-adolescentes côté maternel, la journaliste Sarah Smarsh fait le récit de son enfance passée, pendant les années 1980 et 1990, dans une ferme à des dizaines de kilomètres de la ville la plus proche, Wichita. Par la description méticuleuse de sa vie quotidienne, les portraits qu'elle brosse des membres de sa famille et la manière dont elle envisage plus généralement la situation de son pays, l'auteur livre un regard d'une lucidité rare sur la vie des travailleurs pauvres de cette Amérique, ce coeur du pays fait de plaines infinies que les Américains appellent Heartland. Avec clarté, précision, compassion, Sarah Smarsh nous emmène au plus près de la classe ouvrière pauvre, une classe constituée d'hommes et de femmes que l'Amérique a appris à considérer comme valant moins parce que gagnant moins, une classe à laquelle son pays a inculqué la honte d'elle-même.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 16/05/2019

Thématique : Récits de vie

Auteur(s) : Auteur : Sarah Smarsh

Éditeur(s) : Bourgois

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-267-03148-5

EAN13 : 9782267031485

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 285

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 330 g