Chargement...
Chargement...

Etat d'urgence technologique : comment l'économie de la surveillance tire parti de la pandémie

Auteur : Olivier Tesquet

Un coup de coeur de Lucas

La crise de la Covid-19 nous a entraînés dans un état d'urgence sanitaire. Celui-là même entraîne à son tour ce que l'auteur Olivier Tesquet un "état d'urgence technologique".
La pandémie a fait surgir sur le devant de la scène des entreprises technologiques jusqu'alors plus discrètes comme par exemple la société américaine Palantir. Effectivement cette crise permet notamment un renforcement de la sécurité et de la surveillance. Il nous faut veiller à ce que la population respecte les gestes barrières, il faut encadrer les personnes testées positives au virus ainsi que les personnes qui ont été en contact avec celles-ci, et savoir qui va pouvoir disposer des premiers vaccins. Tout autant de données à récupérer, combiner et affecter que ces sociétés collectent au profit de nos vies privées.
Loin d'être technophobe, l'auteur nous explique comment la crise sanitaire a fait muter ces outils de surveillance et met en garde contre ces méthodes qui risquent de se maintenir une fois la crise passée. Ouvrage passionnant qui donne à réfléchir sur la légitimité de nos libertés dans un espace de plus en plus resserré.
16,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La mise en place de dispositifs de surveillance s'est accrue pour contrôler la progression de la pandémie de Covid-19. L'auteur examine comment les acteurs de l'économie de la surveillance ont tiré parti de la crise sanitaire, décrivant les mécanismes du traçage et du contrôle de masse. Il pointe les aspects liberticides de cette politique sécuritaire.

Le monde aurait-il été contaminé par une épidémie de surveillance ?

État d'urgence technologique

« En janvier dernier, je publiais À la trace, une cartographie que j'espérais complète des acteurs et des enjeux de la surveillance contemporaine. Quelques mois plus tard, l'épidémie de Covid-19 offrait, à l'échelle mondiale, un cas d'usage frappant des dispositifs que je m'étais efforcé de décrire. On a vu des officines de toutes tailles, hier positionnées sur le juteux secteur de la sécurité, pivoter vers un nouvel impératif, celui de la traque des corps malades - un levier encore plus puissant que la lutte contre le terrorisme. Des applications de traçage, de "suivi des contacts", ont été développées un peu partout, misant sur le numérique pour endiguer la course du virus. Dans le ciel, des drones sortis d'un futur proche ont fait respecter le confinement. On a confié à des caméras le soin de s'assurer du port du masque et du respect de la distanciation sociale.

La crise sanitaire a mis au jour la présence de ces dispositifs de surveillance toujours plus nombreux, dont elle a dans le même temps assis la légitimité et accéléré la banalisation. On me demande souvent s'il faut craindre lagé néralisation d'une surveillance dite de masse ; et s'il s'agissait plutôt d'une massification de la surveillance ? »

Olivier Tesquet

Contenus Mollat en relation

Vidéos

Chargement...

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 04/02/2021

Thématique : Travail social - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Olivier Tesquet

Éditeur(s) : Premier Parallèle

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-85061-051-6

EAN13 : 9782850610516

Reliure : Broché

Pages : 145

Hauteur: 21.0 cm / Largeur 14.0 cm


Épaisseur: 1.4 cm

Poids: 180 g