Chargement...
Chargement...

L'insurrection de la douceur : les performances musicale de Nathalie Forget

Auteur : Eric Valentin


16,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude critique de l'oeuvre de cette plasticienne-musicienne analysant les références mystiques, politiques, philosophiques et littéraires à l'oeuvre dans sa pratique ainsi que les valeurs (religiosité, merveilleux, joie et nature) qui traversent ses créations, ses installations et ses performances artistiques. ©Electre 2021

L'Insurrection de la douceur Opérant un dialogue entre les performances de Nathalie Forget et de nombreux artistes ou théoriciens dont se réclame la plasticienne-musicienne, cet essai critique plonge au coeur des références mystiques, politiques, philosophiques, littéraires, d'une pratique singulière et exigeante. Dans ses oeuvres, la musicienne d'ondes Martenot défend des valeurs comme l'espérance, la douceur, l'amour, en s'inspirant des mystiques du coeur et des composantes les plus lumineuses de la musique de Messiaen. Sa religiosité syncrétique et tolérante s'inspire du christianisme et du paganisme et la conduit à un dialogue avec des artistes concernés pareillement par le sacré comme Dieter Appelt, Joseph Beuys, Joël-Peter Witkin et Gina Pane. Si le merveilleux, la joie et la nature sont des composantes de certaines créations, le supplice peut être aussi au coeur de l'une de ses performances qui évoque l'Agneau mystique. Nebreda est pour la plasticienne l'exemple même du supplicié aux prises avec l'atrocité pure. Au saint François de Messiaen avec ses stigmates imitant le crucifié, la performeuse, radicalement hostile à la sanctification chrétienne de la douleur, préfère le saint François tendre, fraternel, égalitaire et proche des pauvres de Léonardo Boff, théologien brésilien de la libération. La plasticienne associe ses oeuvres à la politique et à une critique du capitalisme, rejoignant ainsi l'histoire chrétienne de la protestation sociale désignée par Bloch et Vaneigem. Dans ses performances à Kinshasa, elle dénonce l'extrême violence qui ravage la République démocratique du Congo. Dans des oeuvres musicales rendant hommage à Scelsi, la musicienne cite également Kafka interprété par Adorno, Deleuze et Löwy.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 21/05/2020

Thématique : Autres courants musicaux

Auteur(s) : Auteur : Eric Valentin

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : L'art en bref

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-20076-9

EAN13 : 9782343200767

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 121

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 178 g