Chargement...
Chargement...

Le pain perdu

Auteur : Edith Bruck


Un coup de coeur de Alicia

"Les mots à dire ne cessent d'augmenter. Si c'était des enfants conçus, j'accoucherais d'autant que de disparus."
 Le Pain Perdu, c'est l'histoire d'une famille juive persécutée, très rapidement mise au ban de la vie du village avant d'être déportée en 1944. La petite Edith fête ses douze ans dans un ghetto avant de partir pour le camp d'Auschwitz. Ici, les parents sont séparés des enfants, ils ne se reverront jamais. Edith reste avec sa sœur. Les deux jeunes filles sont transférées d'un camp à l'autre, jusqu'à la libération. Mais même si les sœurs s'en sortent et reviennent à la vie, cela ne se fait pas sans difficultés.
Revient-on vraiment des camps ? La jeune Edith n'aura de cesse d'aller de déconvenue en déconvenue, de pays en pays sans jamais trouver sa place devant presque se justifier d'avoir survécu. Cette place, elle finira par la trouver en Italie, à Rome où elle vit toujours et l'Italien deviendra sa langue.

Edith Bruck confronte sa mémoire qui commence à lui faire défaut, et raconte sans rien masquer de l'atrocité, afin de témoigner du passé et combattre toutes nouvelles formes de violence arbitraire. Trouvant refuge dans l'écriture, elle nous livre son histoire dans un style clair, illustrant sa volonté de vivre pleinement comme elle le souhaite après s'être échappée de ce cauchemar. Un livre puissant, bouleversant et surtout nécessaire.
16,50 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'écrivaine retrace sa jeunesse. Elle raconte son enfance hongroise, les persécutions et la déportation par les nazis, la vie dans les camps puis la libération et le difficile retour à la vie. Elle mène alors une vie aventureuse à travers l'Europe et l'Orient, entre espoirs et désillusions, avant de s'installer définitivement en Italie. ©Electre 2022

« Il faudrait des mots nouveaux, y compris pour raconter Auschwitz, une langue nouvelle, une langue qui blesse moins que la mienne, maternelle »

Pitié, oui, envers n'importe qui, haine jamais, c'est pour ça que je suis saine et sauve, orpheline, libre.

En moins de deux cents pages vibrantes de vie, de lucidité implacable et d'amour, Edith Bruck revient sur son destin : de son enfance hongroise à son crépuscule. Tout commence dans un petit village où la communauté juive à laquelle sa famille nombreuse appartient est persécutée avant d'être fauchée par la déportation nazie. L'auteur raconte sa miraculeuse survie dans plusieurs camps de concentration et son difficile retour à la vie en Hongrie, en Tchécoslovaquie, puis en Israël.

Elle n'a que seize ans quand elle retrouve le monde des vivants. Elle commence une existence aventureuse, traversée d'espoirs, de désillusions, d'éclairs sentimentaux, de débuts artistiques dans des cabarets à travers l'Europe et l'Orient, et enfin, à vingt-trois ans, trouve refuge en Italie, se sentant chargée du devoir de mémoire, à l'image de son ami Primo Levi.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 07/01/2022

Thématique : Biographies d'auteurs

Auteur(s) : Auteur : Edith Bruck

Éditeur(s) : Ed. du sous-sol

Collection(s) : Feuilleton non-fiction

Contributeur(s) : Traducteur : Ceccatty

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 978-2-36468-609-0

EAN13 : 9782364686090

Reliure : Broché

Pages : 167

Hauteur: 20.0 cm / Largeur 13.0 cm


Épaisseur: 1.0 cm

Poids: 235 g