Chargement...
Chargement...

Théorie queer et cultures populaires : de Foucault à Cronenberg

Auteur : Teresa De Lauretis

Paru le : 27/04/2007
Éditeur(s) : La Dispute
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Sam Bourcier - Préfacier : Pascale Molinier

14,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans les trois essais de ce recueil, l'auteure expose sa conception de la construction sociale du genre dans la société, dans le cinéma, et en particulier dans l'oeuvre de David Cronenberg, et montre comment sa démarche éclaire la construction sociale de classe, de race et d'âge. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Legenredumonde est une série dirigée par Danièle Kergoat. Sous ce label sont publiés des livres qui, en explorant les rapports hommes-femmes, contribuent à renouveler la compréhension des sociétés. Littérature, cinéma, sémiotique, psychanalyse, études sur le genre, féminisme queer, depuis les années 1980. Teresa de Lauretis, universitaire italienne enseignant au États-Unis, porte une pensée critique au travers de tous ces champs. Elle relit Freud à partir des épistémologies lesbienne et gaie, en lui empruntant ses théories du fantasme et de la pulsion. Elle revisite Gramsci, Foucault ou Althusser, s'appropriant, croisant et hybridant les apports, construisant une conception du sujet de part en part social et psychique. Ce premier recueil de textes publié en français par Pascale Molinier et traduit par Marie-Hélène Bourcier tente de rassembler plusieurs aspects fondamentaux de sa pensée. Dans « Technologie de genre », Teresa de Lauretis montre comment le genre est construit comme représentation par des « technologies sociales, des appareils techno-sociaux ou bio-médicaux », et en même temps subjectivé par chaque individu. Avec « Théorie queer : sexualités lesbiennes et gaies » apparaissait en 1990 la première occurrence du terme « Queer Theory » dans le domaine des études sur le genre. Enfin, dans « Culture populaire, fantasmes public et privé », prenant pour objet le film de David Cronenberg, « M. Butterfly », elle confronte l'effet des formes culturelles populaires à celui des fantasmes privés. Attentif au sexuel comme énigme, à la culture comme force sociale, le travail de Teresa de Lauretis, toujours au plus près de sa propre expérience, excède souvent son objet pour éclairer l'ensemble des représentations et des rapports sociaux qui nous construisent comme individus.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Cinémarges n°13

A l'occasion de la 13e édition du Festival Cinémarges (du 29 mars au 3 avril 2012), la librairie Mollat vous propose une sélection bibliographique sur le thème des sexualités, du genre, et des identités et des vidéos des acteurs de l'événement. Bon Festival Cinémarges et bonne lecture !

Dossiers

La réserve

Le Centre de Recherche Climas (Cultures et littératures des mondes anglophones) de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux III, organise un colloque autour de la notion de réserve, et invite à cette occasion la célèbre théoricienne américaine des Gender studies, Eve Kosofsky Sedgwick.

Fiche Technique

Paru le : 27/04/2007

Thématique : Sociologie des femmes

Auteur(s) : Auteur : Teresa De Lauretis

Éditeur(s) : La Dispute

Collection(s) : Le genre du monde Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84303-113-3

EAN13 : 9782843031137

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 189

Hauteur : 21 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 208 g