Chargement...
Chargement...

Douze discours sur l'éloquence et son déclin en Allemagne

Auteur : Adam Heinrich Müller

Paru le : 15/01/2015
Éditeur(s) : Belles lettres
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Christine de Gemeaux - Préfacier : Christine de Gemeaux

35,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces discours prononcés en 1812 par l'un des théoriciens du romantisme allemand participèrent au renouvellement de la forme oratoire et permirent à l'Allemagne de s'imposer culturellement au sein des nations européennes. L'orateur traite de la puissance et de la beauté de l'éloquence, de son importance dans la politique, des objectifs du discours, de l'influence de la religion, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le romantisme allemand fut une période d'intense réflexion consécutive à la défaite de la Prusse à Iéna et à la fin du Saint Empire. Elle porta principalement sur la langue et le destin de la communauté germanique. Se développa alors une culture de la parole publique inaugurée par l'enseignement de Schiller sur l'histoire à Iena (à partir de 1789) et continuée par les Discours à la nation allemande de Fichte (1807). Avec ses Douze discours, Müller appartient à ce courant, académique mais aussi mondain, à l'instar de Schelling, Hegel ou A.W. Schlegel. Son objectif est de redonner, par l'éloquence, une présence à l'Allemagne dans le débat européen en faisant pour elle ce que les orateurs sacrés du XVIIe siècle avaient fait pour la France. Son modèle présent, ce sont toutefois les joutes parlementaires anglaises, opposées aux affrontements révolutionnaires des assemblées parisiennes. Son admiration pour Burke va dans le même sens que sa conversion au catholicisme, son établissement dans la Vienne de Metternich et son combat au service de la Sainte-Alliance. Si son écriture l'inscrit dans l'histoire de la rhétorique littéraire comprise comme forme et contenu, son engagement l'installe dans l'histoire des idées conservatrices, voire réactionnaires. C'est avec la littérature allemande que la littérature française a entretenu à l'époque moderne les rapports les plus étroits. La relative méconnaissance actuelle de cette production - celle qui va de Goethe à Kafka, Musil, Brecht, Celan ou Sebald par exemple - masque largement une réalité que la Bibliothèque allemande veut précisément rendre à nouveau sensible, en regroupant les plus grands textes de langue allemande dans de nouvelles versions françaises de référence. À travers des choix rigoureux et des traductions précises, Bibliothèque allemande invite à découvrir ou redécouvrir un monde sans lequel l'Europe des lettres ne serait pas. Les volumes de la collection, donnés principalement en traduction seule, ou si le texte ou le traducteur l'exigent, édités en bilingue, sont pourvus d'appareils critiques réduits. Ils sont précédés d'une introduction destinée à faciliter l'accès à des oeuvres toujours publiées dans leur intégralité.

Fiche Technique

Paru le : 15/01/2015

Thématique : Développement personnel - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Adam Heinrich Müller

Éditeur(s) : Belles lettres

Collection(s) : Bibliothèque allemande, n° 11

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-251-83011-1

EAN13 : 9782251830117

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 20 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 275 g