Chargement...
Chargement...

Vox populi : une histoire du vote avant le suffrage universel

Auteur : Olivier Christin


20,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
14,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Histoire sous l'Ancien Régime de la pratique du vote dans les institutions politiques ou religieuses, soulignant que le principe de l'élection est compatible avec des objectifs qui ne sont pas ceux de la démocratie représentative. ©Electre 2020

L'élection n'a pas toujours été tenue pour le moyen le plus équitable, le plus efficace et le plus transparent de distribuer les charges et les honneurs publics et de désigner ceux qui devaient contribuer à la fabrication de la loi. Le vote individuel et en conscience, dont la confidentialité et la fiabilité sont garanties par des dispositifs et des objets concrets (les bulletins secrets, les urnes, les isoloirs), n'a souvent pas été davantage considéré comme la meilleure façon de prendre une décision en commun sur les affaires importantes telles que les impôts, la religion ou la science. Longtemps, d'autres systèmes ont joui d'un prestige égal sinon supérieur, qu'il s'agisse du tirage au sort, de l'hérédité, de la cooptation, de l'acclamation ou de l'appel à l'Esprit saint. Votes et élections existaient pourtant, dans d'innombrables lieux et institutions : les villes et les villages, les ordres religieux et les conclaves - où agissait justement l'Esprit saint -, les universités et les académies. Mais ils servaient d'autres fins que la recherche de la solution optimale, la sélection des meilleurs représentants et la juste répartition des charges : la reproduction sociale des élites, par exemple, la construction de la hiérarchie des rangs et des statuts, la protection de certains monopoles professionnels ou encore la défense de l'orthodoxie religieuse... Ils n'avaient finalement pas grand-chose à voir avec l'idée que nous nous faisons de la démocratie et de la place que les procédures électives doivent y tenir. C'est à reconstruire cette longue histoire du vote avant les révolutions du XVIIIe siècle et la naissance des systèmes représentatifs modernes que s'attache ce livre. En rejetant, à partir d'études de cas vivantes et précises, l'idée d'un progrès linéaire du choix rationnel et des institutions représentatives depuis la fin du Moyen Âge jusqu'aux révolutions démocratiques, Olivier Christin porte au jour les enjeux des débats qui ont actuellement pour objet la critique de la décision majoritaire et de la démocratie représentative.

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 13/02/2014

Thématique : Sciences politiques - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Olivier Christin

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : Liber

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-062948-8

EAN13 : 9782020629485

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 277

Hauteur : 22 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 292 g