Chargement...
Chargement...

Interprétation de la Deuxième considération intempestive de Nietzsche

Auteur : Martin Heidegger

Paru le : 12/02/2009
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Postfacier : Hans-Joachim Friedrich

35,50 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issu d'un séminaire tenu à l'université de Fribourg en 1938-1939, ce texte propose, à travers la question de la différenciation de l'homme et de l'animal, une interprétation renouvelée de la "Deuxième considération intempestive" de Nietzsche. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Interprétation de la Deuxième considération intempestive de Nietzsche « L'homme, écrit Nietzsche dans la Deuxième considération intempestive, dit "Je me souviens" et il envie l'animal qui oublie aussitôt et voit chaque instant mourir véritablement, retomber dans la brume et dans la nuit, et s'éteindre à jamais. » Qui est au fond l'homme dont parle ici Nietzsche et en quoi il se différencie de l'animal, telle est la question qui sous-tend l'explication que tente ici Heidegger avec son prédécesseur. Peut-on simplement considérer l'homme comme l'« animal non encore fixé », ce qui ne fait au fond que reprendre la vieille définition d'origine aristotélicienne de l'homme comme « animal rationnel » ? Ou faut-il le penser au contraire comme Dasein, comme le seul être qui, dans son être, entend l'être, ce qui revient à le situer à une distance infime de l'animal, à l'en séparer par un gouffre abyssal ? Tenu pendant le semestre d'hiver 1938-1939 à l'université de Fribourg-en-Brisgau, ce séminaire propose, à travers la question de la différenciation de l'homme et de l'animal, une interprétation renouvelée de la Deuxième considération intempestive de Nietzsche : « De l'utilité et des inconvénients de l'histoire pour la vie. » Il met en lumière les présupposés métaphysiques du « biologisme » nietzschéen. À ce titre, ce séminaire, qui vient s'inscrire dans la série des grands cours que Heidegger a professés sur Nietzsche à partir du milieu des années 1930, depuis La volonté de puissance en tant qu'art jusqu'au Nihilisme européen, représente un moment essentiel du dialogue que Heidegger n'a cessé de poursuivre avec celui dont, à ses yeux, la pensée achève et accomplit l'histoire de l'oubli de l'être.

Fiche Technique

Paru le : 12/02/2009

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Martin Heidegger

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Bibliothèque de philosophie. Oeuvres de Martin Heidegger

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-012316-2

EAN13 : 9782070123162

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 418

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,6 cm

Poids : 464 g