Chargement...
Chargement...

L'homme, habitant du monde : à l'horizon de la pensée critique de Kant

Auteur : François Marty

Paru le : 27/09/2004
Éditeur(s) : H. Champion
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

71,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dès la "Critique de la raison pure" s'impose à Kant le primat de la raison pratique. Si la destination de l'homme se lit dans la loi morale comme loi de liberté, elle prend corps dans un monde réel avec son histoire et sa diversité, où l'homme doit oeuvrer pour la paix. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'homme habitant du monde est une des réponses que l'on peut lire dans l'oeuvre kantienne au justement célèbre : « qu'est-ce que l'homme », où Kant pense une fois pouvoir ramener toute la philosophie. La question vient dans une oeuvre tardive, mais elle peut se reconnaître à l'horizon de la pensée critique, et cela dès la Critique de la raison pure. Est décisive la façon de traiter la liberté, passant dans les idées de la raison de l'idée du sujet à celle du monde, affirmant ainsi le rôle central des antinomies. La Méthodologie, trop peu lue, fait de la liberté, dans l'agir moral, la clé de toute l'oeuvre, opérant donc le tournant pratique à hauteur même de la réflexion sur le succès de la science newtonienne, où se donnent à lire pouvoir et limite d'une raison qui ne va pas sans le sensible. Les deux autres Critiques découvrent des formes nouvelles de cet ajointement entre raison et sensibilité : conscience de la loi morale comme fait de la raison dans la deuxième Critique, jugement esthétique, donnant lieu à la troisième. C'est par l'enracinement de l'homme dans l'être affecté en quoi consiste la sensibilité que progresse la méditation kantienne : paradoxale auto-affection, surgie dans la deuxième édition de la Critique de la raison pure et qui ira jusqu'à l'Opus postumum, « affects », dans l'Anthropologie. - L'homme habite ce monde, dans le temps de l'histoire. Vient à ce point au premier plan la question politique, à nouveau amorcée dès la première Critique, en une dimension cosmopolitique, où la paix perpétuelle se présente comme le souverain bien politique, espérance soutenant l'agir humain. - La reconnaissance de la place de l'analogie dans la pensée critique préparait le terrain pour ce cheminement, dès lors que dans les analogies de l'expérience, expresse reprise de l'horizon newtonien, pouvait se lire la condition de l'homme, raisonnable et fini.

Fiche Technique

Paru le : 27/09/2004

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : François Marty

Éditeur(s) : H. Champion

Collection(s) : Travaux de philosophie, n° 6

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7453-1108-5

EAN13 : 9782745311085

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 356

Hauteur : 23 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 620 g