Chargement...
Chargement...

Le musée imaginaire d'Hannah Arendt : parcours littéraire, pictural, musical de l'oeuvre

Auteur : Bérénice Levet

Paru le : 26/10/2011
Éditeur(s) : Stock
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Les essais
Contributeur(s) : Non précisé.

21,85 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
14,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Version remaniée d'une thèse de doctorat de philosophie, cette étude porte une réflexion sur l'esthétique de la philosophe H. Arendt. La musique, mais surtout la peinture et le roman, ont joué tout au long de sa vie un rôle moteur dans sa création. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«Le Musée imaginaire d'Hannah Arendt : le titre est à entendre en un sens large, comme la métaphore des oeuvres littéraires, picturales, musicales qui ont nourri le vocabulaire de sa sensibilité et de son intelligence. Les commentateurs d'Arendt ont remarqué, souligné la présence de la littérature dans son oeuvre - moins, mais il est vrai qu'elles sont plus discrètes, celles de la peinture ou de la musique. Cependant, personne, jusqu'à présent, n'était entré dans son oeuvre exclusivement par cette voie. J'ai choisi de l'emprunter afin de comprendre pourquoi elle s'était ainsi volontiers tournée vers les écrivains et les artistes. Quelle est la spécificité de l'approche littéraire et artistique du réel ? À quoi les moyens de l'art doivent-ils d'être, comme elle le déclare, sans rivaux pour raconter la vie de quelqu'un ou dire ce qui s'est passé ? Au terme de l'enquête, la réponse s'impose : l'art est seul, pour Arendt, adéquat à l'étoffe dans laquelle l'existence humaine est taillée. Le fondement de son parti pris artistique est ontologique. Et il n'est pas sans lien avec son expérience du XXe siècle, de l'épreuve et de l'examen des totalitarismes. Ces régimes qui se sont donné pour fin d'humilier et de nier le réel dans ses traits essentiels, de dérober à l'homme son humanité. Toutefois, je n'ai pas voulu simplement ajouter une nouvelle contribution aux études arendtiennes mais tenter de refonder, par le prisme d'une personnalité singulière, notre propre besoin des Humanités concurrencées, aujourd'hui, comme au temps d'Arendt, par les sciences humaines et sociales.»

Fiche Technique

Paru le : 26/10/2011

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Bérénice Levet

Éditeur(s) : Stock

Collection(s) : Les essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-234-07103-8

EAN13 : 9782234071032

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 322

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 364 g