Chargement...
Chargement...

La vérité : entre psychanalyse et philosophie

Paru le : 05/04/2007
Éditeur(s) : Erès
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Michel Plon - Directeur de publication : Henri Rey-Flaud

23,50 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
15,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Sur le principe que la passion de la vérité a rendu fous ceux qui prétendaient détenir le sens du monde, la philosophie et la psychanalyse ont, chacune dans son champ, subverti le statut de la vérité en découvrant d'elle un nouveau visage : celui d'une vérité pure et sans contenu. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

À l'orée de leur histoire, la philosophie et la psychanalyse ont rencontré toutes les deux la question de la vérité. La République de Platon présente le monde où s'agitent les hommes comme un théâtre d'ombres, offert en spectacle à des prisonniers enchaînés dans une caverne, coupés à jamais de la lumière de la vérité, conception que Nietzsche reprend, vingt-cinq siècles plus tard, en avançant que ce n'est que pour «vivre avec quelque repos» que l'homme maintient «la croyance invincible que ce soleil, cette fenêtre, cette table, est une vérité en soi». Après avoir cru un moment que l'analyse des symptômes et des rêves était susceptible de restituer au sujet la vérité de son histoire durant la cure, Freud dut reconnaître la vanité de cet espoir en constatant «[qu'il] n'existe dans l'inconscient aucun indice de réalité de telle sorte qu'il est impossible de distinguer l'une de l'autre la vérité et la fiction investie d'affect». Conclusion qui fit dire à Lacan, tirant son ultime conséquence, «[que] nous ne rêvons pas seulement quand nous dormons». Sur le principe que la passion de la vérité a toujours rendu fous ceux qui prétendaient détenir le sens du monde (Hitler comme Schreber nous apportent ici leur témoignage), la philosophie et la psychanalyse ont, chacune dans leur champ, subverti le statut de la vérité en découvrant d'elle un nouveau visage : celui d'une vérité pure et sans contenu, solidaire d'un homme sans qualité référé au «signe privé de sens», évoqué par Hölderlin, en écho anticipé au signifiant primordial, identifié par Lacan, auquel l'analysant à la fin de sa cure est appelé à s'assujettir. Dans un monde fragmenté en convictions et en certitudes par les intégrismes politiques et religieux, il devient urgent de rétablir les droits d'une vérité vide soumise au primat de la pensée. À la croisée des chemins de la philosophie et de la psychanalyse, c'est ce chantier qu'ont ouvert dans un débat sans concessions les contributeurs de ce livre.

Fiche Technique

Paru le : 05/04/2007

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Erès

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7492-0704-5

EAN13 : 9782749207049

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 191

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,4 cm

Poids : 253 g