Chargement...
Chargement...

La cause amoureuse : Freud, Spinoza, Racine

Auteur : Monique Schneider

Paru le : 10/04/2008
Éditeur(s) : Seuil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

23,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
16,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

La confrontation avec Spinoza et Racine précise la pensée freudienne sur l'amour. Sous l'éclairage philosophique du premier, qui pose l'amour comme la manifestation d'une erreur de jugement, l'auteure explique l'élaboration des notions d'amour et de haine de transfert. Racine, en évoquant la culpabilité attachée à la demande d'amour, rend compte de la tension théorique des textes de Freud. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Devenu arpenteur du territoire stratifié de la mémoire, Freud fait l'expérience d'un séisme : les scènes attachées aux réminiscences quittent leur ancrage dans le passé pour exiger une rétribution amoureuse immédiate. Une créature hybride, «Lucifer-Amor», dont le rôle est dit «indésirablement grand», s'est donc invitée d'elle-même dans la scène analytique. Une défense s'organise contre cet «enfer intellectuel», dans lequel Freud, côtoyant la pensée de Spinoza, croit voir le fruit d'une «fausse liaison». L'amour serait l'oeuvre d'une causalité sauvage posant l'autre comme cause d'une métamorphose de soi. «L'amour n'est rien d'autre que...» : telle est l'opération de «rabaissement» par laquelle Freud, empruntant la formule à Spinoza, introduit la définition de l'amour. En dépit des risques d'aliénation qui guettent la dépendance amoureuse, Freud n'en décide pas moins de se faire avocat de la cause qu'il attaque : «on doit se mettre à aimer pour ne pas tomber malade». La formule freudienne fait écho à une thématique racinienne. «Elle veut voir le jour», dit OEnone de Phèdre. C'est sur fond d'interdit de naître que s'imposera l'urgence amoureuse, ouverte aussi bien sur le risque sacrificiel que sur l'impératif émanant de diverses sources : «Vivez.»

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Cure d'amour. Une lecture psychanalytique de l'amour.

« Jamais nous ne sommes davantage privés de protection contre la souffrance que lorsque nous aimons, jamais nous ne sommes davantage dans le malheur et la détresse que lorsque nous avons perdu l'objet aimé ou son amour. ». Extrait de Le malaise dans la culture de Freud.

Dossiers

Cure d'amour. Une lecture psychanalytique de l'amour

« Jamais nous ne sommes davantage privés de protection contre la souffrance que lorsque nous aimons, jamais nous ne sommes davantage dans le malheur et la détresse que lorsque nous avons perdu l'objet aimé ou son amour. ». Extrait de Le malaise dans la culture de Freud.

Fiche Technique

Paru le : 10/04/2008

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Monique Schneider

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-096492-9

EAN13 : 9782020964920

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 329

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 330 g