Chargement...
Chargement...

Histoire des PEP : pupilles de l'école publique. Volume 1, La solidarité, une charité laïque ? : 1915-1939

Auteur : Mathias Gardet

Paru le : 24/11/2008
Éditeur(s) : Beauchesne
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

29,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Lancé par les hauts responsables de l'Instruction publique en 1915 pour venir en aide aux orphelins de guerre, le mouvement des PEP prend rapidement de l'ampleur tout en conservant son statut associatif. Privilégiant les élèves les plus assidus, cette fédération poursuit son oeuvre après guerre et développe des formules originales de prise en charge des orphelins civils. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Histoire des PEP Pupilles de l'école publique Tome 1 1915-1939 - La solidarité, une charité laïque ? Le mouvement des PEP débute durant l'été 1915 pour venir au secours des orphelins de guerre. S'inscrivant d'emblée au sein de l'institution scolaire, l'oeuvre est lancée par les plus hauts responsables de l'Instruction publique, et l'appel se propage par la voie hiérarchique : recteurs, inspecteurs d'académie, chefs d'établissement, puis instituteurs et institutrices. En l'espace d'un an, la mobilisation prend de l'ampleur. Les comités départementaux rivalisent d'ingéniosité pour récolter des fonds afin de redistribuer des subsides, privilégiant - logique pédagogique oblige - les élèves les plus assidus et méritants. S'il s'appuie sur l'institution publique, le mouvement conserve jalousement son identité associative en se constituant en fédération. À la fin des hostilités, loin de se tarir, le mouvement des PEP retrouve un second souffle, passant du statut d'oeuvre de guerre à celui d'oeuvre de paix, et de l'aide aux orphelins de guerre à la prise en charge des orphelins dits « civils » ou plus largement des « enfants nécessiteux ». Après avoir rejeté les premiers temps la formule des internats, en réaction au monde clos des orphelinats, la Fédération des PEP décide d'encourager à son tour l'éclosion de fondations permanentes en participant à la grande croisade sanitaire de l'entre-deux-guerres - sanatoriums, préventoriums, aériums, écoles de plein air et colonies de vacances -, en créant des écoles professionnelles et en instaurant même des pensionnats. Le mouvement entend y défendre ses principes laïques. Une laïcité combative, que contestent avec non moins de fougue les adversaires catholiques.

Fiche Technique

Paru le : 24/11/2008

Thématique : Histoire de l'école

Auteur(s) : Auteur : Mathias Gardet

Éditeur(s) : Beauchesne

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Histoire des PEP : pupilles de l'école publique, n° 1

ISBN : 2-7010-1529-4

EAN13 : 9782701015293

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 213

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 420 g