Chargement...
Chargement...

Vie et mort des agencements sociaux : de l'origine des institutions

Auteur : Virginie Tournay

Paru le : 25/11/2009
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : La Politique éclatée
Contributeur(s) : Non précisé.

25,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
19,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Version remaniée d'une thèse de doctorat sur la sociologie des institutions, en particulier les agences sanitaires contemporaines, et sur leur cycle de vie. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

L'auteur interroge ici la nature de l'institution : est-elle une espèce comme une autre ? Peut-on la concevoir comme une forme particulière de solidarités humaines soumise à la sélection naturelle ? Répondre à cette question suppose d'étudier les agencements sociaux à partir de leurs mouvements en faisant varier notre focale d'observation. Un peu comme un biologiste qui veut caractériser une myriade de cellules en culture et découvre, de près, que les frontières s'effacent, deviennent imprécises et inconsistantes. L'institution ne semble plus qu'une détermination parmi d'autres assemblages sociaux possibles. Ce collectif isolable et délimité apparaît alors comme une matière sociale en mouvement, dénuée de bords et de coutures...

Fiche Technique

Paru le : 25/11/2009

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Virginie Tournay

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : La Politique éclatée

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-057912-4

EAN13 : 9782130579120

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 389

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 464 g