Chargement...
Chargement...

Norbert Elias et la théorie de la civilisation : lectures et critiques

Paru le : 06/06/2003
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Le sens social
Contributeur(s) : Directeur de publication : Yves Bonny - Directeur de publication : Jean-Manuel de Queiroz - Directeur de publication : Érik Neveu

23,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Questions autour du "Procès de civilisation", livre écrit par N. Elias il y a près de 30 ans, où il défendait l'idée selon laquelle la civilisation adoucit les rapports sociaux et élimine la violence. Ce qui fait débat, c'est le XXe siècle, marqué par plusieurs génocides et crimes de guerre. Les présentes contributions nuancent la thèse de Elias et proposent une étape plus informelle du progrès. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Titre d'un ouvrage fondateur de Norbert Élias, la notion de «Procès de Civilisation» est entrée depuis une trentaine d'années dans la boîte à outils des sciences sociales. Paradoxalement c'est au moment où cette notion, ainsi que les concepts et la lecture du social qui l'accompagnent, connaissent une indéniable consécration que les objections critiques se multiplient. Est-il possible, est-il même sérieux de suggérer l'idée d'un mouvement vers la civilisation, comme régression de la violence, renforcement des autocontrôles chez les humains, dans un siècle marqué par le génocide des Juifs d'Europe, les horreurs du Cambodge et du Rwanda ? Et sur un registre moins tragique, est-il convaincant de vanter la puissance inédite de contraintes intériorisées dans une époque associée à la libération des moeurs, à une expression moins corsetée des affects, aux sports et expériences «extrêmes» ? C'est à ces questions que s'attachent onze contributions issues du colloque «Questions au procès de Civilisation» (Rennes, 2000). Elles donnent la parole à des chercheurs qui ont directement travaillé avec Élias et rendent accessible à un public francophone un espace de débat largement inédit. Elles se confrontent au grand défi que posent à l'analyse d'Élias les génocides du XXe siècle. Elles suggèrent, à travers un ensemble d'études originales (de la littérature gore aux concerts rock, via la «privatisation» du politique) ce que pourraient être les traits d'une étape plus «informelle» de la dynamique civilisatrice. C'est donc une oeuvre essentielle de la sociologie moderne qui est ainsi actualisée.

Fiche Technique

Paru le : 06/06/2003

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Le sens social

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86847-838-7

EAN13 : 9782868478382

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 265

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 474 g