Chargement...
Chargement...

Politiques de l'histoire : l'historicisme comme promesse et comme mythe

Auteur : Jeffrey Andrew Barash

Paru le : 15/09/2004
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
23,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Regroupe 10 études avec comme fil conducteur, les politiques de l'histoire définies par rapport aux enjeux politiques de la réflexion sur l'histoire en Allemagne de la fin du XVIIIe siècle au milieu du XXe siècle. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

À partir de la fin du XVIIIe siècle, l'historicisme assume un rôle politique de tout premier ordre en Europe. En mettant en question les prétentions des Lumières, puis de la Révolution française, à pouvoir réorganiser l'ordre socio-politique grâce à une raison abstraite qui s'appliquerait uniformément à toute nation, l'historicisme naissant - notamment à partir de Johann Gottfried Herder - vise à légitimer une pluralité de critères du vrai selon le contexte singulier de leur élaboration linguistique et nationale. Dans la première partie de ce volume, l'étude d'auteurs des XVIIIe et XIXe siècles montre l'importance du présupposé historiciste dans la mise en place en Allemagne de différentes idéologies politiques modernes, tant dans le libéralisme de Wilhelm von Humboldt que dans le conservatisme de Friedrich von Gentz, puis de Leopold von Ranke. Au-delà de cette constellation d'idéologies politiques traditionnelles, doit-on imputer à l'historicisme une part de responsabilité dans le dérapage politique de l'Allemagne, déjà perceptible à la fin du XIXe siècle, qui ouvre la voie au totalitarisme du XXe siècle ? À partir d'études qui s'interrogent sur le nationalisme de Heinrich von Treitschke à la fin du XIXe siècle, puis sur le décisionnisme politique de Carl Schmitt au début du XXe siècle, l'auteur identifie dans les déplacements de la réflexion sur l'histoire les signes de grandes mutations idéologiques qui rendent possible le totalitarisme. C'est dans cette perspective que la deuxième partie est consacrée à Hermann Heller, Karl Löwith, Leo Strauss, Ernst Cassirer et Hannah Arendt. Il s'agit de mettre en évidence les enjeux politiques de la pensée de l'histoire qui nous permettent d'interpréter la généalogie intellectuelle du XXe siècle.

Fiche Technique

Paru le : 15/09/2004

Thématique : Concours-Méthodologie

Auteur(s) : Auteur : Jeffrey Andrew Barash

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Fondements de la politique. Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-053644-1

EAN13 : 9782130536444

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 256

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 345 g