Chargement...
Chargement...

Démocratie et relativisme : débat avec le MAUSS

Auteur : Cornelius Castoriadis

Paru le : 03/02/2010
Éditeur(s) : Mille et une nuits
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Essai
Contributeur(s) : Auteur : Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales (France) - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Enrique Escobar - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Myrto Gondicas - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Pascal Vernay - Préfacier : Jean-Louis Prat

14,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
8,49 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Cette réflexion est le témoignage écrit d'un débat public qui se tint en 1994. Les rédacteurs de "La Revue du MAUSS" interrogent le philosophe C. Castoriadis sur les maux de l'Occident à travers une série de questions à propos de l'Occident, de l'universalisme, de la résurgence des intégrismes religieux, des paradoxes du relativisme culturel, etc. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

«À partir du moment où l'on met la société contemporaine précisément en regard de ses implications - ne serait-ce que de l'idée véritable de démocratie, de l'idée dans sa pleine potentialité -, on voit qu'il y a des choses qui ne vont pas. Et cette critique dépasse de loin les critiques marxistes traditionnelles. Il y a des phénomènes nouveaux, des phénomènes plus inquiétants, une sorte d'effondrement, d'enfoncement peut-on dire de l'humanité occidentale.» C. C. En décembre 1994, Cornelius Castoriadis (1922-1997), qui fut le principal animateur du groupe et de la revue Socialisme ou Barbarie (1949-1967), économiste, psychanalyste et philosophe, rencontre des chercheurs de La Revue du MAUSS (le Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales), dont Alain Caillé, Jacques Dewitte, Serge Latouche, Chantal Mouffe... L'auteur de L'Institution imaginaire de la société (1975) et de la série des Carrefours du labyrinthe (1969-1999) prend acte de la situation nouvelle créée par la fin de l'URSS et par l'idéologie qui se diffuse à la suite des thèses de Fukuyama. Accords et désaccords surgissent au fil du débat. Castoriadis aborde les problèmes de la «mondialisation» : la question de l'universalisme et du relativisme culturel, le retrait des citoyens de la sphère publique, la fragilité de la démocratie.

Fiche Technique

Paru le : 03/02/2010

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Cornelius Castoriadis

Éditeur(s) : Mille et une nuits

Collection(s) : Essai

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7555-0144-8

EAN13 : 9782755501445

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 141

Hauteur : 20 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 190 g