Chargement...
Chargement...

Le libéralisme, l'innovation et la question des limites

Paru le : 15/04/2003
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Romain Laufer - Directeur de publication : Armand Hatchuel - Collaborateur : Eigidius Berns - Collaborateur : Jean-François Bodron - Collaborateur : Chantal Mouffe

18,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
13,73 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etudie le libéralisme moderne à travers la notion d'innovation. Montre que le nouvel entrepreneur se met en situation d'illigitimité. Interroge les limites à la fois économiques, politiques et juridiques de notre quotidien. Revisite les interrogations du XVIIIe siècle tout en présentant la réflexion de penseurs comme J. A. Schumpeter, J. M. Keynes et J.-B. Say mais aussi Hegel ou M. Weber. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le libéralisme, dans les sociétés modernes, est caractérisé par un triple rapport à l'innovation: à travers la place faite à l'entreprise, à travers la conception moderne de la science et à travers les développements de la technique et de la technologie. Entreprendre c'est prendre le risque d'échapper aux manières traditionnelles de faire pour atteindre un but: il peut s'agir aussi bien d'entreprise amoureuse, militaire ou économique. De ce point de vue l'entrepreneur est celui qui prend le risque de se mettre en situation d'illégitimité. Par le biais de la science, en l'occurence la science économique, le libéralisme est parvenu à soumettre l'entrepreneur, et la liberté qui le caractérise, à la loi, en l'occurrence la loi des marchés. De cette façon l'entrepreneur est placé, paradoxalement, au centre du système de légitimité des sociétés occidentales. Reste à savoir si l'activité à la fois créatrice et destructrice de l'entrepreneur, pour reprendre l'expression de Schumpeter, ne finit pas par déplacer toutes les limites que la science avait pensé pouvoir lui imposer. De son côté la science moderne, dominée par l'idée du progrès incessant des connaissances et par un véritable culte de la découverte, déstabilise de manière continue les façons de se représenter le monde, déplaçant ainsi sans cesse les limites du descriptible tout comme la technique et la technologie déplacent sans cesse les limites du possible. S'il en est ainsi, la compréhension du libéralisme suppose qu'une attention suffissante soit accordée tant à la notion d'innovation elle-même qu'à la façon dont cette innovation se heurte constamment aux limites économiques, politiques et juridiques qui déterminent les cadres de la vie sociale. C'est ce que font les divers articles qui composent le présent ouvrage, en décrivant ses acteurs (l'entrepreneur, le prescripteur), ses enjeux (la valeur, l'espoir) et ses lieux (l'espace économique et l'espace politique).

Fiche Technique

Paru le : 15/04/2003

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Ouverture philosophique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-4260-2

EAN13 : 9782747542609

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 224

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 300 g