Chargement...
Chargement...

Beria : le bourreau politique de Staline

Auteur : Jean-Jacques Marie

Paru le : 12/09/2013
Éditeur(s) : Tallandier
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Biographie
Contributeur(s) : Non précisé.

25,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
13,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Portrait de Lavrentij Béria, une des figures clefs du pouvoir soviétique de 1938 à 1953. Son rôle a été primordial dans l'organisation du goulag. En 1953, alors que Staline avait déjà programmé son élimination en montant de toutes pièces un complot, la mort du dictateur le sauvera in extremis. Plusieurs sources suggèrent qu'il en est l'organisateur et peut être même l'exécutant. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

De 1938 à 1953, Lavrenti Beria a été un rouage essentiel du système stalinien, qu'il a ensuite tenté d'amender avant de payer de sa vie cette tentative avortée. Manipulateur, d'une cruauté sans bornes, c'est ainsi qu'il entra dans l'histoire. Or, la figure de Beria s'avère au regard des faits et à l'analyse bien plus complexe : bourreau certes, mais aussi fin politique. Fils de paysans misérables, il connaît une ascension fulgurante. Flanqué d'une cohorte de tortionnaires, il dirige la police politique soviétique, le NKVD, pendant sept années décisives (1938-1945) au cours desquelles la nomenklatura consolide son pouvoir. Il organise la déportation meurtrière des peuples du Caucase, planifie les meurtres de Trotsky et de ses ennemis politiques. Mais, à la mort de Staline, Beria est le premier à saisir que le régime, à bout de souffle, ne peut survivre qu'en desserrant le carcan de la terreur policière. Il commence à démanteler le goulag, propose la réunification de l'Allemagne ; en somme, des mesures annonciatrices de la perestroïka gorbatchévienne. Nommé ministre de l'Intérieur en mars 1953, il est arrêté par ses pairs en juin et fusillé en décembre pour un complot infondé. À l'appui de nombreux documents d'archives rendus publics à la chute de l'Union soviétique, Jean-Jacques Marie brosse le portrait complet de l'un des acteurs majeurs de l'URSS sous Staline.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Les Révolutions russes 1917-1953

L’année 1917 fut un tournant sur le plan international mais particulièrement dans l’histoire de la Russie, dernier empire en cette aube du XXe siècle.

Voici une bibliographie d’ouvrages généraux qui ont pour but, de manière plus ou moins fournie, de reprendre la chronologie des événements, de clarifier le rôle de chacun et de revenir sur des termes parfois complexes (Blancs, Bolcheviks, Soviet…) et enfin de présenter les conséquences pour le peuple russe de ces bouleversements politiques de l’année 1917 jusqu’à la mort de Staline en 1953.

Historien français pionnier dans le renouvellement de l’historiographie soviétique, il publie sa thèse dénuée de toute idéologie, La Révolution russe de 1917 en 1976. L’originalité de ses travaux lui donne le statut d’auteur de référence. En effet, M. Ferro s’intéresse à l’histoire sociale des mouvements révolutionnaires, il observe et analyse ces révolutions du point de vue de ceux d’en bas et voit dans la masse sociale beaucoup plus de nuances et de complexité que ses prédécesseurs.

Orlando Figes est un historien britannique qui consacre tout son travail à l’histoire russe et plus généralement de l’Europe de l’Est depuis la fin des années 80. Il enseigne actuellement à Londres. Plume exceptionnelle, il est l’auteur de deux grands ouvrages, La Révolution russe (1891-1924) et Les Chuchoteurs (vivre et survivre sous Staline).

Alexandre Jevakhoff est un historien et haut fonctionnaire français, il préside le Cercle de la marine impériale russe et est membre de l’Union de la noblesse russe. Son livre sur les Russes blancs fut particulièrement salué lors de sa parution en 2007 aux éditions Tallandier.

Jean-Jacques Marie est un historien français, spécialiste de l’URSS et du communisme. Auteur remarqué pour ses biographies sur Trotsky, Staline, Lénine et Beria, il s’impose aujourd’hui comme un auteur incontournable de l’histoire soviétique.

Alexandre Sumpf est spécialiste de l’histoire de la Russie contemporaine. Son histoire sociale de l’Union soviétique, De Lénine à Gagarine, fut particulièrement remarquée lors de sa publication en 2013 en folio histoire inédit.

Nicolas Werth est historien et directeur de recherche à l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), il s’est imposé comme l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire de la Russie, en France et au-delà.

Fiche Technique

Paru le : 12/09/2013

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Jean-Jacques Marie

Éditeur(s) : Tallandier

Collection(s) : Biographie

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-210-0294-4

EAN13 : 9791021002944

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 510

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 572 g