Chargement...
Chargement...

Les mises en scène(s) de l'espace : faux-semblants, ajustements et expériences dans la ville


18,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La ville, espace citadin, est l'enjeu de mises en scène traduisant des symboliques nationales, des processus d'appropriations, des dynamiques sociales diverses. A travers des exemples pris à Londres, Paris, Strasbourg, Mulhouse ou Edimbourg, aux XIXe et XXe siècles, ces enjeux sont analysés en termes de contrôle social et d'identités collectives. ©Electre 2020

Sciences de l'Histoire Vécue et éprouvée, pensée et mise en mouvement par ceux qui l'habitent, la ville, en tant qu'espace citadin, communautaire, municipal, est l'enjeu de symboliques nationales, de processus concurrents d'appropriations, de dynamiques sociales. À travers des exemples pris à Londres, Paris, Strasbourg, Mulhouse, Édimbourg aux XIXe et XXe siècles, dans lesquels la géographie culturelle et l'histoire de la sensibilité à l'environnement urbain sont prises en considération, il est ici question des enjeux de ces mises en scènes en termes de contrôle social et d'identités collectives. Que ce soit par le biais de parcours imaginés ou bien par celui d'appropriations « illicites », comment les individus et les groupes sociaux réagissent-ils vis-à-vis des mises en scène(s) proposées et comment les identités spatialisées sont-elles intériorisées ? L'ouvrage s'organise en trois parties, qui correspondent aux trois axes de cette question. Délimiter des territoires, à savoir fixer et circonscrire l'inscription dans l'espace urbain de comportements constitués comme déviants (par exemple l'ivrognerie et la défécation). Préserver des lieux, c'est-à-dire constituer des espaces singuliers soustraits au paysage urbain, à ses règles communes et à ses contraintes, créer des espaces de liberté, de sociabilité ou tout simplement d'intimité. Disputer l'espace, au sens de composer avec les projections symboliques des groupes dominants et du pouvoir d'État, processus dans lequel résistances et esquives des citadins s'exercent subtilement, contre le « marquage » des lieux, et cherchent à faire vivre de nouvelles territorialités.

Fiche Technique

Paru le : 29/06/2006

Thématique : Historiographie généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Presses universitaires de Strasbourg

Collection(s) : Sciences de l'histoire

Contributeur(s) : Directeur de publication : Jean-Michel Mehl - Directeur de publication : Nicolas Bourguinat

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86820-287-X

EAN13 : 9782868202871

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 256

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 450 g