Chargement...
Chargement...

Essai sur la mémoire de la Shoah en Allemagne fédérale : 1945-1990

Auteur : Andréa Lauterwein

Paru le : 17/01/2005
Éditeur(s) : Kimé
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

25,40 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une étude sur la transmission de l'Holocauste de la Seconde Guerre mondiale aux générations nées ou socialisées après la guerre : dans un premier temps, les événements ont été passés sous silence, puis révélés à la fin des années 1970, et enfin transposés dans les années 1980 et 1990, dans les arts : cinéma, peinture, arts graphiques, etc. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Cet essai analyse les défenses érigées contre la mémoire de la Shoah en République fédérale d'Allemagne entre 1945 et 1990, et ouvre le couvercle de ses «boîtes noires» : le silence dans les familles, les défenses de l'historiographie, les amnésies de la littérature et de l'art. En s'appuyant sur des exemples concrets, il propose de prendre au sérieux le trauma de la défaillance et de la culpabilité du côté allemand, sans perdre de vue le trauma du côté juif. Le fil rouge de cette investigation est la mémoire de la deuxième génération, née ou socialisée après le nazisme. La vérification de l'hypothèse d'une interruption de la transmission orale de l'histoire après 1945 et d'un report, avant l'heure, sur les productions culturelles, passe par l'identification des causes psychiques du silence dans les familles. La recherche par la deuxième génération d'un lien social déchiré par les non-dits révèle l'ambivalence des affects entre une mémoire «positive» du nazisme et une mémoire «négative» de la Shoah. Ce n'est qu'en 1979 que la diffusion du téléfilm Holocauste provoquera la réception des témoignages des victimes, démontrant que l'incision iconoclaste des images dans les consciences influe sur l'interprétation de l'Histoire. Le domaine des arts plastiques sera particulièrement affecté par le choc des images de la libération des camps, vues avant tout dans leur dimension accusatrice. Ce choc sera suivi par une longue période d'iconoclasme, où la peinture évacuera la figuration, celle de l'Histoire et celle du corps. Les années 1980 et 1990 verront apparaître d'abord les visions d'une identité enlaidie, puis des monuments aux victimes du nazisme, des représentations qui actualisent l'oubli des victimes, et non leur mémoire.

Fiche Technique

Paru le : 17/01/2005

Thématique : Allemagne

Auteur(s) : Auteur : Andréa Lauterwein

Éditeur(s) : Kimé

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84174-354-3

EAN13 : 9782841743544

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 234

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 320 g