Chargement...
Chargement...

Le devenir autre de l'art : littéralisation et distraction

Auteur : Claude Amey

Paru le : 06/11/2013
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Esthétiques
Contributeur(s) : Non précisé.

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
18,75 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'auteur revient sur les relations entre la forme et la matière et sur la notion de technicité dans l'histoire de l'art, de la Renaissance à la photographie moderne, pour montrer que l'art a été conduit à se matérialiser et à s'ouvrir à l'espace social. Ce phénomène, allié aux nouvelles pratiques en rapport et à la marchandisation de l'oeuvre, oblige l'art à changer. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le devenir autre de l'art Dans un monde de marchandises, de musées, de médias, l'art est mis en demeure de réaménager sa place. Dans le passé, l'esthétique a fait de l'oeuvre d'art une médiation close de l'existence, désormais elle est portée à s'ouvrir à l'espace social. Les catégories de forme et de matière, sorte de hiatus congénital de l'art, ont occulté la technicité effective qui produit l'oeuvre ; et si la Renaissance a surmonté ce hiatus en réalisant l'oeuvre d'art dématérialisée (le tableau), la post-Renaissance l'a réintroduit : d'un côté, par l'imitation départie de l'idéalité antérieure (la peinture hollandaise, le réalisme) ; de l'autre, en rendant visible le matériau et sa technicité déroutante (le Baroque, l'art moderne). La photographie semblait avoir réalisé le rêve réaliste, mais elle a surmonté l'impasse de celui-ci en réglant le hiatus entre la forme élaborée et le matériau (le réel) par son automatisme, et en jouant du potentiel inventif de sa technicité. Plus largement, ayant quitté l'impératif de représentation (poiêsis), l'art s'est littéralisé au gré de la perte des modèles et valeurs de référence. Ses oeuvres, ses actions, qui frappent sans médiation supérieure, sont à la mesure d'une nouvelle forme de la sensibilité qui défie la rationalité esthétique. L'art dès lors tend à se désautonomiser et se porte à proximité des milieux d'existence. L'esthétisation généralisée de la socialité, les productions de l'industrie culturelle et les nouvelles pratiques en rapport avec l'art, conduisent à une appréhension dédramatisée, distraite, obligeant l'art à son devenir autre.

Fiche Technique

Paru le : 06/11/2013

Thématique : Généralités Histoire de l’Art

Auteur(s) : Auteur : Claude Amey

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Esthétiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-343-01890-1

EAN13 : 9782343018904

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 236

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,9 cm

Poids : 370 g