Chargement...
Chargement...

Arshile Gorky : hommage : exposition, Paris, Centre Pompidou, Musée national d'Art moderne ; Centre culturel Calouste Gulbenkian, 2 avr.-4 juin 2007

Paru le : 19/04/2007
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Agnès de La Beaumelle - Directeur de publication : Ana Vasconcelos e Melo

20,18 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A l'occasion d'Arménie mon amie, saison arménienne en France, présentation de l'oeuvre du peintre d'origine arménienne A. Gorky (1904-1948), émigré aux Etats-Unis en 1920. Ses peintures et ses dessins illustrent son intérêt pour la peinture cubiste, le surréalisme, la culture du Moyen-Orient, l'art de Picasso, Miro, Matta, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Grande figure de la peinture américaine des années 1940, d'origine arménienne - il est né en 1904 à Khorkom, au bord du lac de Van, et émigre aux États-Unis en 1920, après le génocide du peuple arménien -, Arshile Gorky impose une oeuvre inclassable, revendiquée dès 1945 par les surréalistes, notamment par André Breton, et considérée très vite comme initiatrice de l'expressionnisme abstrait, à l'égal de celles de ses amis Stuart Davis et Willem De Kooning. Aujourd'hui encore, elle ne manque pas d'intriguer les critiques d'art. Accusé d'être resté trop longtemps fidèle à ses maîtres - Picasso, Braque, Matisse, Léger, De Chirico, mais surtout Kandinsky et Miró -, Gorky se libère radicalement de ces tutelles par un travail de mémoire de ses attaches originelles, ainsi que par une effusion quasi empathique avec les forces vives de la nature. Il adopte une écriture rapide de lignes biomorphiques ou de pictogrammes éclatés, définit un espace cosmique fluide, ouvert à des brassées ou coulées d'une peinture de plus en plus diluée, et ponctué d'éclats de couleurs incandescentes ou de cendres. Profondément enraciné dans le réel, jamais abstrait, son langage est à la fois sensuel et chiffré, instinctif et contrôlé ; les formes hybrides résiduelles en suspens qui peuplent ses dessins et peintures sont des structures mentales vivantes. Cette oeuvre de perte et de conquête, au destin tragique et fulgurant, reconnue comme une des plus novatrices de la scène new-yorkaise, a été brutalement interrompue par la maladie et le suicide de l'artiste en 1948.

Fiche Technique

Paru le : 19/04/2007

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Ed. du Centre Pompidou Fondation Calouste Gulbenkian

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84426-329-1

EAN13 : 9782844263292

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 113

Hauteur : 27 cm / Largeur : 27 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 755 g