Chargement...
Chargement...

L'homme qui haïssait les femmes

Auteur : Élise Fontenaille-N'Diaye

Paru le : 20/03/2013
Éditeur(s) : Le Livre de poche
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

1989. École Polytechnique à Montréal. Un jeune homme de 25 ans pénètre dans l'école armé d'un fusil semi-automatique et d'un couteau. Il va abattre 14 jeunes femmes et blesser 14 autres personnes.

Le livre d'Elise Fontenaille reprend un fait divers qui a secoué le Québec il y a plus de vingt ans. Très factuel et sobre, le roman plonge dans cette journée fatidique et explore plusieurs aspects attenants au massacre.

Cette fusillade s'est déroulée d'une manière très étrange. Le tireur, nommé par Fontenaille Gabriel Lacroix, est entré dans une classe où se déroulait un cours et a demandé que l'assemblée se sépare en deux groupes distincts : hommes et femmes. Croyant à une blague, personne ne réagit jusqu'à ce le garçon tire un coup en l'air, ainsi les hommes se sont déplacés à gauche, les femmes à droite. Le garçon dit aux hommes de partir, tous ; ce qu'ils ont fait. Ensuite, il commence, s'adressant aux étudiantes, leur disant qu'elles sont des féministes, qu'elles volent les emplois des hommes et que lui déteste les féministes.
Après qu'une des jeunes filles tente de lui dire qu'elles ne sont en rien des féministes, le garçon commence à tirer. Après avoir massacré les étudiantes de cette classe, il continue son chemin dans les couloirs de l'école abattant chaque femme qu'il croise. Son parcours meurtrier cessera dans une autre salle de classe, après qu'il aura achevé une étudiante à coups de couteaux, il se donnera la mort d'un coup de fusil.

Le déroulement de cette horrible tuerie a provoqué un immense consensus au Québec et a choqué autant que la tuerie elle-même. Élise Fontenaille a récolté tous les éléments de cette affaire : les événements de la journée, l'histoire de Marc Lépine, les conséquences sociales et politiques de cette tragédie ainsi que le ressentiment des hommes et des femmes québécois les uns envers les autres.

L'auteur dresse ici un tableau complexe et intimiste de la première tuerie en milieu scolaire sur le continent nord-américain. Un court texte poignant qui ré-ouvre le débat sociologique et politique entamé 23 ans plus tôt.
5,60 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le 6 décembre 1989, à Montréal, un homme fait irruption dans une salle de classe et abat quatorze femmes de l'Ecole polytechnique. Cette biographie romancée retrace son parcours jusqu'à ce jour fatidique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Montréal, décembre 1989. Un matin comme les autres à Polytechnique. Soudain, en plein cours, un jeune homme fait irruption dans une salle. Il sort un fusil de son sac, abat toutes les filles de la classe et va poursuivre son carnage dans les couloirs de l'école. Il ne vise que les femmes. Au total, il en tuera quatorze, avant de retourner l'arme contre lui. Pourquoi cette folie meurtrière ? Par haine des féministes. Elles lui ont, écrivait-il avant de se tuer, gâché la vie... À partir d'un fait divers qui traumatisa le Québec, Élise Fontenaille dresse le portrait d'un enfant brûlé. Et ausculte une société qui en moins d'une génération est passée d'un catholicisme tout-puissant à un féminisme triomphant, non sans heurts.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 20/03/2013

Thématique : Biographies d'auteurs

Auteur(s) : Auteur : Élise Fontenaille-N'Diaye

Éditeur(s) : Le Livre de poche

Collection(s) : Le Livre de poche, n° 32889

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-253-16308-2

EAN13 : 9782253163084

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 131

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 95 g