Chargement...
Chargement...

L'heure du chacal

Auteur : Bernhard Jaumann

Paru le : 29/05/2013
Éditeur(s) : Ed. du Masque
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Grands formats
Contributeur(s) : Traducteur : Céline (germaniste) Maurice

Un coup de coeur de Mollat

Les éditions du Masque ont la bonne idée de nous faire (enfin) découvrir Bernhard Jaumann. Cet auteur allemand, qui compte déjà une dizaine de romans policiers à son actif, nous arrive en France avec la traduction de son dernier livre L'heure du chacal, paru en 2011, pour lequel il a reçu le Prix du meilleur roman policier Deutscher Krimipreis.

Sous sa plume, la Namibie n'a rien à envier à l'Afrique du Sud telle que nous la donne à voir Deon Meyer, à qui votre libraire a pensé. Bienvenue donc à Windhoek, accablée de tous les maux : sécheresse, pauvreté, racisme, violence. Le sang n'a pas encore coulé qu'on le devine dès la première page où un homme attend dans sa voiture que la nuit tombe en vérifiant le chargeur de son arme, une kalachnikov AK-47, dont il s'apprête à se servir pour abattre un Blanc dans son jardin. Le moment était venu. Il attrapa l'arme et ouvrit la portière... A travers les semelles de ses chaussures, il lui sembla sentir l'asphalte se consumer, comme si les feux de l'enfer brûlaient là, directement sous la route.

L'inspectrice Clemencia Garises est alertée quelques heures plus tard sur son portable, dans le township de Katutura où elle vit avec sa famille nombreuse. Quand elle arrive sur place, elle découvre que la scène de crime n'a pas été sécurisée et que le corps de la victime a été déplacé "parce que ça porte malheur de laisser un cadavre comme ça dehors". Il lui faut faire avec l'incompétence (et la superstition) de ses collègues, lesquels n'ont pas comme elle un master en criminologie, obtenu en Afrique du Sud grâce à une bourse, ni six mois de stage passés à se perfectionner à Helsinki, dans le cadre d'un programme gouvernemental. Les témoins du meurtre - amis ou famille de la victime, Mme Van Zyl, l'épouse, ou sa fille, une adolescente de 14 ans qui a vu son père abattu sous ses yeux - se montrent réticents envers la police. Clemencia se demanda ce qu'elle détestait le plus : le manque de professionnalisme de ses collègues ou la méfiance et le racisme à peine masqué des Blancs.

L'enquête s'oriente vers les zones troubles du passé car Abraham Van Zyl, surnommé Slang "le Serpent", ancien membre des services secrets sud africains, aurait appartenu au CCB (officiellement Civil Cooperation Bureau, officieusement ce terme recouvrait une bande de tueurs sans scrupules ayant pour objectif principal l'élimination d'activistes anti-apartheid), groupe soupçonné d'avoir fomenté vingt ans auparavant l'assassinat d'Anton Lubowski, militant blanc du SWAPO (South West Africa People's Organisation, fondée en 1960 pour lutter contre l'occupant sud-africain). Un deuxième meurtre, commis avec la même arme, relie Slang à un autre membre du CCB... Puis un troisième. Quelqu'un dans l'ombre aurait-il décidé de se venger ou de rendre justice ?

Grâce à ce polar écrit de main de maître et dont l'impressionnante documentation sert une intrigue implacable, votre libraire s'est surpris à plonger avec passion dans la sanglante Histoire de la Namibie - son statut de colonie allemande (le nom officiel de la Namibie de 1884 à 1917 fut "le Sud-Ouest africain allemand !"), son occupation par l'Afrique du Sud, et enfin l'Indépendance qui adviendra en 1990 - sans rien y connaître auparavant, non plus que s'y être jamais intéressé, voilà qui est fort !
20,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
7,49 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

A Windhoek, en Namibie, un homme blanc est abattu à l'AK-47. C'est le premier meurtre de toute une série, à travers le pays. Ils sont tous liés à l'assassinat d'Anton Lubowski survenu vingt ans plus tôt. Clemencia Garrise se charge de l'enquête. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

« Quand les hommes d'honneur sont tombés, c'est aux lâches de mourir. » Prix du meilleur roman policier Deutscher Krimipreis, 2011 Windhoek, Namibie, au mois de janvier. La saison des pluies tarde à venir et le pays tout entier courbe l'échine sous la chaleur et la sécheresse. Dans le quartier riche de Ludwigsdorf, un homme est abattu à la kalachnikov à travers les barbelés électrifiés de sa propriété. C'est le premier d'une série de meurtres. Les victimes, des blancs riches, tous liés à une affaire politique vieille de vingt ans : l'assassinat d'Anton Lubowski dans les heures sombres de la fin de l'apartheid. L'inspectrice chargée de l'enquête, Clemencia Garrise, est un produit de la « nouvelle » Namibie : noire, originaire d'un township, elle a pu étudier grâce à une bourse. Des exactions de l'apartheid et du combat pour l'indépendance de la Namibie, elle ne connaît que les histoires qu'on lui a racontées. Inspiré d'un fait divers, L'Heure du chacal est un polar engagé sur la mort politique de la Namibie. Il pose des questions universelles sur la vérité, la culpabilité et la morale.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 29/05/2013

Thématique : Policier

Auteur(s) : Auteur : Bernhard Jaumann

Éditeur(s) : Ed. du Masque

Collection(s) : Grands formats

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7024-3903-9

EAN13 : 9782702439036

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 280

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 416 g