Chargement...
Chargement...

Sous un ciel qui s'écaille

Auteur : Goran Petrovic

Paru le : 15/01/2015
Éditeur(s) : 10-18
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Gojko Lukic

Un coup de coeur de Mollat

Le ciel qui s'écaille, c'est celui d'un petit cinéma serbe, que l'histoire a baptisé « Uranie » - on épargnera les détails de sa fondation, c'est là où intervient Laza Iovanovitch qui a fait fortune en assemblant des godillots droits et des godillots gauches perdus par l'armée serbe…

Ce cinéma donc, est doté d'un plafond qui représente le paradis, et sous lequel a lieu une séance de cinéma apparemment des plus banales.

Vient alors le génie de Goran Petrovic qui nous offre avec son roman, Sous un ciel qui s'écaille,  paru aux éditons 10-18, une mise en scène drôle et tordue de la nature humaine. Des petites gens se retrouvent ce dimanche après-midi pour une séance hors du commun, qui va les lier à jamais.

Il y a ces étudiants qui ne veulent pas réviser, ces deux amis donc l'un est illettré et qui compte sur l'autre pour lui décrire le film pendant la séance (pour le grand bonheur des autres spectateurs), des hommes de bureau, mais aussi le personnel du cinéma : le vieux Simonovitch et son perroquet qui ne parle jamais, le projectionniste, les femmes de ménage et cuisinières.  Toutes ces existences éparses nous sont contées avec minutie l'une après l'autre par un narrateur épris de tendresse pour ces personnages atypiques.

Ils viennent à l'Uranie ce dimanche sans savoir ce qui les attend, cloués dans leur routine et leur petite existence aux anecdotes piquantes.

Finalement, ils ressortent du cinéma plus humains et fraternels que jamais. Si vous aussi vous voulez percer le mystère de cette séance, venez goûter à ce petit bijou de littérature serbe. Et si vous n'avez pas envie, allez toujours au cinéma, qui sait ce qui peut vous arriver…
6,60 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A la fin de la Grande Guerre, un homme ingénieux et entreprenant fait bâtir, dans une petite ville serbe, l'hôtel de luxe Yougoslavie, qui possède une grande salle de bal avec un plafond représentant le ciel étoilé. L'hôtel fait faillite et la salle de bal devient un cinéma appelé Uranie. En mai 1980, une séance est interrompue par l'annonce de la mort du maréchal Tito. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Kraliévo, petite ville serbe. Sous sa voûte étoilée, l'Uranie attire une faune bigarrée : malfrats, artistes ratés, exhibitionnistes, confiés aux bons soins du projectionniste Bonitch et d'un perroquet baptisé Démocratie. Guerres, communisme, dictature - ce drôle de cinéma a survécu aux folies de l'Histoire, jusqu'à cet après-midi de mai 1980, celui de la dernière séance... Avec cette fable savoureuse menée tambour battant, l'Emir Kusturica des lettres serbes signe un portrait cocasse en diable de la nature humaine et de l'(ex-)Yougoslavie.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 15/01/2015

Thématique : Littérature Pays de l'Est

Auteur(s) : Auteur : Goran Petrovic

Éditeur(s) : 10-18

Collection(s) : 10-18. Littérature étrangère, n° 4885

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-264-05568-5

EAN13 : 9782264055682

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 190

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 128 g