Chargement...
Chargement...

Les nouvelles géographies du capitalisme : comprendre et maîtriser les délocalisations

Auteur : Olivier Bouba-Olga

Paru le : 20/04/2006
Éditeur(s) : Seuil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Economie humaine
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Délocalisations, relocalisations, où est la solution ?
Dans la lignée de l'excellente collection « Economie humaine », voilà un bon essai économique, ni simpliste ni populiste, clair et bien étoffé de cas précis tout au long de la démonstration.

Les trois dictatures qu'exercent le système capitaliste globalisé actuel touchent autant les acteurs que les victimes. Les délocalisations, fil conducteur de l'essai, n'en sont qu'une des facettes et elles ne sont pas toujours aussi efficientes qu'il n'y paraît. De même, la gestion par le mimétisme, pratiqué par les marchés financiers, est une belle démonstration d'irrationalité destructrice. L'offre souvent sans la demande… et on continue de parler d'autorégulation des marchés !

Il résulte de ce système des disparités locales, régionales ou nationales qu'il convient d'analyser pour inverser le mode de questionnement : au lieu de chercher ce qui fait se délocaliser une entreprise, faisons émerger ce qui pourrait la retenir. De même, la distinction de trois modes de développement territorial est nécessaire : logique de globalisation, de spécialisation ou de spécification ; à l'inverse des deux premières logiques, la dernière offre plus de chances de résister à un krach économique sectoriel (sic Eads/Sogerma ?) mais exige une interactivité entre entreprises et responsables politiques pour agir de façon raisonnée sur le terrain non seulement de l'aménagement du territoire mais aussi de la dynamique organisationnelle locale.

Plus que des réponses toutes faites et prenant manifestement le parti de la pérennité du système actuel, l'auteur pose des questions qu'il faut avoir le courage de se poser sur le plan politique à l'approche des échéances électorales...
21,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
13,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Démontre que les délocalisations participent d'un processus plus général de réorganisation des activités économiques à l'échelle mondiale. Celui-ci soumet l'ensemble des acteurs à une triple dictature (des coûts, des marchés financiers et des compétences) qui crée des richesses comme des emplois, mais creuse aussi les inégalités spatiales et sociales. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

St Microelectronics, Thomson, Hewlett Packard, Metaleurop... la litanie des délocalisations semble ne jamais devoir s'interrompre... Et chacun de chercher le coupable idéal : les «avantages acquis» ; l'ouvrier chinois ; l'État et sa fiscalité ; les patrons voyous ; les fonds de pension anglo-saxons, etc. Cet ouvrage propose une autre lecture. Il démontre que les délocalisations participent d'un processus plus général de réorganisation des activités économiques à l'échelle mondiale, au sein duquel le «déménagement» d'activités vers les pays en développement pèse finalement peu. Ce processus soumet l'ensemble des acteurs à une triple dictature : dictature des coûts (où l'on apprend que la question du coût du travail n'est pas vraiment essentielle), dictature financière (où l'on constate que le fonctionnement des marchés financiers est loin d'être rationnel) et dictature des compétences (où l'on cerne les limites des politiques des pôles de compétitivité). Les effets de cette triple dictature sont ambivalents : elle est au coeur du processus de création de richesses et d'emplois, mais creuse aussi les inégalités spatiales et sociales, au profit, pour l'essentiel, des détenteurs du capital financier et de ressources spécifiques. Inutile de rechercher les «méchants» de l'histoire, car le problème est systémique, indissociable des mutations du capitalisme dans une économie mondialisée. Mais cela n'implique en rien l'impuissance du politique. Si la dynamique du capitalisme est contraignante, les façons de répondre à la contrainte sont plurielles. C'est encore et toujours aux politiques de proposer les modèles alternatifs et aux citoyens de manifester leur préférence par leurs votes et leurs actions collectives. Le premier mérite de cet ouvrage est de dresser l'inventaire rigoureux des choix possibles.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 20/04/2006

Thématique : Développement durable écologie

Auteur(s) : Auteur : Olivier Bouba-Olga

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : Economie humaine

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-082743-3

EAN13 : 9782020827430

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 240

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 252 g