Chargement...
Chargement...

Le libéralisme contre le capitalisme

Auteur : Valérie Charolles

Paru le : 02/11/2006
Éditeur(s) : Fayard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Documents
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

A lire même si l'économie libérale n'est pas votre tasse de thé.


« Le capitalisme moderne actuel est profondément anti-libéral ».Tout est dit.

Quelques exemples bien choisis argumentent cette affirmation.
- Les partisans du « toujours moins d'état » oublient de comptabiliser l'apport de ce dernier à la production de richesse.
- Les normes comptables IFRS oublient de comptabiliser la valeur du travail humain et des compétences dans le bilan des entreprises.
- Les spécialistes du PIB oublient de comptabiliser toutes les richesses autres que financières induites par la croissance, ce qui donne libre cours à une « religion » de la croissance forte obligatoire : l'exemple de l'économie américaine montre qu'en ajoutant, par exemple, les données démographiques dans la répartition de la richesse, l'oncle Sam n'est plus dans le premiers de la classe du PIB…

« Pour que l'économie soit une pensée ouverte, elle doit également accepter qu'il existe un extérieur. »
Belle conclusion pour un essai très clair et scientifiquement développé, ce qui, en période préélectorale, est un ballon d'oxygène intellectuel…
19,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Pour l'auteure, l'économie s'impose comme une idéologie, une nouvelle forme de religion dont l'individu ne parvient pas à s'extraire et qu'il n'arrive pas à qualifier correctement. Elle pense qu'il faut prendre au mot la théorie libérale qui fait du travail la seule source de création de richesse pour justifier d'autres règles et pour modifier la manière dont l'économie se pratique au quotidien. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Et si nous nous trompions d'ennemi ? Et si le capitalisme et le libéralisme n'étaient pas du tout la même chose ? Et si le moyen le plus efficace pour sortir de la domination capitalisme était de se réapproprier le libéralisme ? Nous sommes persuadés de vivre la victoire du libéralisme. Pourtant, le capitalisme qui nous gouverne est profondément antilibéral. Il suffit de comparer les grands principes dont se réclame l'économie et les règles financières que nous appliquons au quotidien pour voir apparaître des contradictions flagrantes : le travail est la principale source de richesse pour les théoriciens du libéralisme, mais la « masse salariale » n'a tout simplement pas de valeur dans les comptes de nos entreprises ; le marché fonctionne sur le mode de la concentration et de la contrainte alors que la concurrence devrait justement garantir l'absence de position dominante. Quant à l'État, qui est censé corriger les inégalités les plus criantes causées par le système, il ne fait souvent qu'en amplifier les effets. Ce livre dénonce la confusion entretenue dans le débat public entre les termes de « libéralisme » et de « capitalisme » et montre en quoi ces deux systèmes s'opposent radicalement. Si nous ne voyons pas clairement cette différence, c'est que nous vivons l'économie sur le mode de l'idéologie, comme un ensemble de dogmes face auxquels nous serions impuissants. Or il est possible de définir autrement l'entreprise et la place que le travail y occupe ; les politiques publiques peuvent être orientées différemment et promouvoir de nouvelles règles ; la croissance du PIB n'est pas la seule échelle pertinente pour mesurer le succès en économie. Un essai qui démonte avec brio nos idées reçues et qui ouvre des perspectives stimulantes.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 02/11/2006

Thématique : Actualité Economie

Auteur(s) : Auteur : Valérie Charolles

Éditeur(s) : Fayard

Collection(s) : Documents

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-213-63074-7

EAN13 : 9782213630748

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 272

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 312 g