Chargement...
Chargement...

Le pays où l'on ne meurt jamais

Auteur : Ornela Vorpsi

Paru le : 02/01/2004
Éditeur(s) : Actes Sud
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Marguerite Pozzoli - Traducteur : Marguerite Pozzoli en collaboration avec Ornela Vorpsi

Un coup de coeur de Mollat

En 1991, l'Albanie sort de 45 ans de communisme...

Durant ces longues années, quelques générations d'hommes et de femmes se sont résignées à l'autorité de la "mère-parti".

Dans un récit largement autobiographique, Ornela Vorpsi fait évoluer Elona, une jolie jeune fille de douze ans dans un monde d'adultes régi par une somme d'interdits.
Elle vit avec sa mère seule, son père étant détenu pour des raisons politiques difficilement justifiables.

Dans cette Albanie, il n'y a pas de place pour les gens sensibles ni pour les femmes qui ont tant besoin d'amour et où toute sensualité et signe de beauté doivent s'effacer jusque dans leur regard. La petite Elona, un peu plus effrontée, tente de briser ce silence, de répondre aux interrogations que peut avoir n'importe quelle adolescente de son âge. C'est dans la littérature qu'elle s'octroie une bonne dose de liberté en lisant des livres de Flaubert, Maupassant ou encore Tchekhov qu'elle aura troqué contre les bijoux de sa mère.

Ornela Vorpsi vocifère sa colère et règle ses comptes avec la "mère-parti". Elle assène son histoire et celle de son peuple sur un ton acide qui nous étouffe.

Tout comme son personnage, l'auteur a quitté l'Albanie pour l'Italie où elle a étudié l'art à Milan. Elle est aujourd'hui photographe à Paris. Elle met en scène
des corps de femmes. Les anecdotes qu'elle nous livre et son art se complètent alors.
15,30 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une jeune femme raconte la vie qui était la sienne ainsi que celle de sa mère en Albanie avant qu'elles n'émigrent en Italie. Elle y décrit la pauvreté du corps, laissé à lui-même et qui par manque de soin, contredit le dicton qui veut qu'on ne meurt pas en Albanie. Premier roman. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

"Il ne rompt pas, l'Albanais, mais il plie tant qu'on voudra" : par cet "envoi" aux accents faussement joyeux débute l'histoire d'Elona-Ornela-Eva, triple et pourtant unique héroïne d'une délicieuse fable de la dictature. Elle est née dans ce pays qu'Enver Hoxha assujettit sous sa bonne étoile. Sur le jeu de l'oie où la voici lancée, il y a certes quelques cases à éviter soigneusement - à commencer par la prison (son père est détenu pour d'indéfinissables raisons politiques), la noyade ou la pendaison (on meurt beaucoup, dans ce pays-là, malgré les dictons patriotiques) et surtout la putinerie qui, on le lui a bien expliqué, est la nature même des filles. Somme toute, il s'agit de passer au mieux de la petite enfance à l'adolescence, de dessiner son bonheur dans l'amour de sa mère et dans le rêve de l'exil, de voir grandir son corps à la dérobée de l'avide machisme ambiant, et malgré l'uniforme que la patrie vous taille déjà pour vous emprisonner les seins (comme La Liberté guidant le peuple de Delacroix, version albanaise) sous les couleurs nationales. Puis il s'agit, à la première occasion, de fuir. Alors, loin du paradis, la mémoire peut ressaisir, libre, lucide et désenchantée, comme autant de cruelles ou lumineuses saynètes initiatiques, les étapes de cette éducation albanaise dont le récit nous a impressionnés par sa finesse, son ironie, son art de franchir des abîmes.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 02/01/2004

Thématique : Littérature Italienne

Auteur(s) : Auteur : Ornela Vorpsi

Éditeur(s) : Actes Sud

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7427-4611-0

EAN13 : 9782742746118

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 153

Hauteur : 19 cm / Largeur : 10 cm

Épaisseur : 1,1 cm

Poids : 130 g