Chargement...
Chargement...

Toutes les Suédoises s'appellent Ingrid : les étrangers et leurs mots dans la langue française

Auteur : Patrice Louis

Paru le : 02/01/2004
Éditeur(s) : Arléa
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Les étrangers et leurs mots dans la langue française.

"Les emprunts que se font mutuellement deux communautés linguistiques, témoignent des types de rapport qu'entretiennent ou qu'ont entretenus ces communautés"
(Louis-Jean Calvet)

La langue française s'est considérablement enrichie avec des mots venus d'ailleurs.
Patrice Louis nous en dresse la liste, par pays, en indiquant pour chaque peuple les clichés qui ont parfois la dent dure tels que :

Les Finlandais tutoient tout le monde à tout bout de toundra et boivent du lait...

Les Allemands sont méticuleux et disciplinés, conformistes et ponctuels, aiment l'ordre et la perfection...

Plus sérieusement, on notera que le mot kermesse vient du flamand, pingouin et mannequin du hollandais, alarme de l'italien...

L'auteur recense, par thèmes, comment, par la vie sociale et la vie privée, les comportements et les habitudes, ces apports riches et variés ont modifié notre langage quotidien.

PS. Par respect pour nos amis d'outre-Manche, je ne citerai aucun stéréotype britannique !
24,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Mêlant à la fois érudition et divertissement, cet ouvrage offre un panorama des mots et expressions que la langue française a empruntés aux idiomes étrangers, et réciproquement, ce que les langues étrangères doivent au français. Il contient également un répertoire d'expressions latines. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Par valises entières, nous accueillons chez nous les mots venus d'ailleurs, et ces apports fructueux apportent à la langue française des nuances, des spécificités qui lui étaient bien souvent inconnues. Le monde s'invite chez nous à travers les mots que nous lui avons empruntés. Que devons-nous, et à qui ? N'en déplaise aux frileux, qui ne voient le français que comme une citadelle assiégée, l'apport est varié, riche et le plus souvent savoureux. Même si, à la richesse du vocabulaire accouru de toute la planète, se mêle parfois la honte devant les épithètes dont on affuble les populations venues avec lui. Dans toutes les Suédoises s'appellent Ingrid, Patrice Louis recense les contributions de chaque pays à l'enrichissement de la langue française, par thèmes, de la vie sociale à la vie privée, en passant par les règnes - minéral, végétal, animal -, les particularismes culturels, les comportements humains, les habitudes alimentaires, les métiers et les loisirs... Et pour parfaire ce tour du monde, le livre se termine par un répertoire d'expressions latines d'usage courant aujourd'hui encore. Après Du bruit dans Landerneau, Les deux font la paire et C'est beau, mais c'est faux, Patrice Louis poursuit son cheminement, à la fois ludique, enchanteur et érudit, sur les singularités de la langue française.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 02/01/2004

Thématique : Linguistique

Auteur(s) : Auteur : Patrice Louis

Éditeur(s) : Arléa

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86959-644-8

EAN13 : 9782869596443

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 294

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 515 g