Chargement...
Chargement...

Carlotta Ikeda (1941-2014)

65183239_carlotta-ikeda-1941-2014
Publié le 14/10/2014
La danseuse de Butô est décédée le 24 septembre 2014 à Bordeaux, où elle s'était installée avec sa compagnie, Ariadone.
Sanae (Pousse de riz) a dix-neuf ans lorsqu'elle franchit pour la première fois la porte d'un cours de danse à Tokyo, alors qu'une nouvelle danse inventée par Tatsumi Hijikata est en train de naître au Japon : le Butô, la « danse des ténèbres ».

Née dans un contexte sociopolitique d'après-guerre, cette danse subversive, proche de la performance, se caractérise par sa lenteur, sa poésie et son minimalisme. Le Butô est couramment dansé avec le corps presque nu, peint en blanc et le crâne rasé, souvent interprété avec des mouvements extrêmement lents. Mais, il existe autant de formes de Butô qu'il existe de danseuses et de danseurs.

Qui a vu danser Carlotta Ikeda sait à quel point de raffinement elle maîtrisait cet art
(...) qu'elle parvenait à rendre à la fois visible et imperceptible, dilatant le temps de la vision dans une « lenteur du geste qui permet toutes les interprétations » (Paul Claudel), nous dit Jean-Marc Adolphe, auteur du livre Carlotta Ikeda : danse butô et au-delà (Éd. Favre), ouvrage de référence sur la danseuse.

> Lien :
ariadone.fr/ikeda

La compagnie Ariadone a décidé de maintenir, en son honneur les représentations de Utt, ce prodigieux solo que Carlotta Ikeda avait choisi de transmettre à Maï Ishiwata, qui danse depuis plusieurs années au sein d'Ariadone. Les représentations sont prévues du 10 au 17 octobre au GLOB théâtre de Bordeaux.

> Lien : www.station-ausone.com

Pascal Quignard rend hommage à la grande danseuse de buto Carlotta Ikeda disparue le 24 septembre 2014 chez elle, à Bordeaux. Découvrez Medea, le spectacle qu'ils avaient créé ensemble en 2011.





Chargement...