Chargement...
Chargement...

Bunny Suicide : le coup du lapin

Publié le 27/10/2008
Q. Qu'est ce qui est mignon, amusant et (très) méchant en même temps ? R. Les livres d'Andy Riley.
Andy Riley est un auteur, scénariste et dessinateur anglais né en 1970.
Connu en Grande-Bretagne pour l'écriture de séries télévisées à l'humour déjanté et décalé comme Black Book (LA série des libraires !) , Smack the Pony (et son titre évocateur !), Little Britain et Hyperdrive (avec le formidable Nick Frost), Andy Riley représente le fameux « humour anglo-saxon ».

Q. J'ai 2 grandes oreilles, un petit queue en pompon et très envie de mourir ... qui suis-je ?
R
. Un lapin dans les dessins d'Andy Riley.

Dessinateur de génie, il développe un thématique originale : celle du lapin suicidaire. Deux livres et près de 200 suicides loufoques et farfelus plus tard, c'est le succès ! Célébrés dans le monde anglophone (et depuis peu dans le monde francophone) pour son humour, les petits lapins qui ne veulent plus vivre se déclinent dorénavant en papèterie : carnet, cahier, calendrier, semainier et agenda ! Des couleurs sobres (vert ou jaune fluo) et des illustrations de bon goût (un lapin assis sur une mèche de perceuse prêt à actionner l'engin) vous garantissent l'attention et l'estime de votre entourage ! C'est dans ses dessins que son humour cinglant s'exprime le mieux…

En 2003, il sort son premier livre, premier succès : « The book of bunny suicides » où trône sur la couverture un lapin dans un grille-pain.
Un an plus tard, il récidive avec « The return of the bunny suicides » où le lapin se cache maintenant au centre des quilles d'un piste de bowling.
2005 : nouveau livre, nouveau concept, encore plus caustique : « Great lies to tell small kids » ou comment faire croire n'importe quoi aux enfants.
Un an plus tard parait la suite « Loads more lies to tell small kids » où l'absurde est roi.

En 2007, double sortie : «The Bumper book of bunny suicides », anthologie à la couverture argentée avec 10 suicides inédits !  « Roasted », sa première bande-dessinée (parue hebdomadairement dans le quotidien The Observer)

Enfin, cette année, Andy Riley s'inspire des inventions inutiles pour repousser les limites de l'absurde… « D.I.Y. Dentistry …and other alarming inventions »...
Chargement...