Chargement...
Chargement...

Club ados Mollat, la suite de la suite et la fin !

Publié le 25/03/2005
Suite et fin...

Histoires vécues
Adeline a choisi 4 Filles et un jean de Ann Brashares. Quatre jeunes filles sont les meilleures amies du monde ; pour la première fois, elles vont passer leurs vacances d'été chacune de leur côté. Le lien qui va les réunir et leur faire partager leurs différentes expériences est un jean acheté avant leur départ et qui va parfaitement à chacune d'elle malgré leurs différentes physionomies. Adeline a beaucoup aimé la façon originale dont est traitée l'histoire de chaque jeune fille. Elle a également apprécié les aspects concrets et réalistes du texte qui engendre des passages humoristiques et d'autres plus émouvants. Elle y a retrouvé ses propres émotions.
Le deuxième tome Le deuxième été , a eu un succès plus mitigé auprès des lectrices présentes. Un excès de sentiments a déplu à certaines. Assurément un roman plus attirant pour les filles que pour les garçons.

Constance a parlé d'un autre coup de coeur qui a également fait l'unanimité : Oscar et la dame rose de Éric Emmanuel Schmidt (Albin Michel). Ce roman émouvant raconte les derniers jours d'un garçon atteint d'un cancer. Une visiteuse des hôpitaux, une « dame rose », énergique catcheuse, va le sortir de son marasme par le récit de ses combats. Puis elle lui propose un « pari » insensé : vivre chaque jour comme dix années. Oscar va choisir d'écrire cette vie en accéléré par le biais de lettres à Dieu. L'émotion est le maître mot de ce roman magnifique où prédominent paradoxalement l'espoir et la joie de vivre malgré l'absurdité insupportable de la maladie. M.Ibrahim et les fleurs du Coran du même auteur a été également très apprécié.

Sophie Ducharme a parlé du dernier roman de Marie-Claude Bérot, paru chez Castor poche, Le stylo rouge. Il y est question d'une jeune fille dont la situation de famille est difficile : son père est en prison. Tout le monde le sait sauf elle. Il s'agit pour elle de gérer une culpabilité qu'elle ne comprend pas. Ce roman touche en profondeur sans aucune fioriture ni mélo. Comme Chaque jour je t'écrirai du même auteur, évoqué par Valentine et dans lequel une jeune fille entretient une correspondance avec son frère mort.

Alexandra s'est enthousiasmée pour la nouvelle : Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig. Un écrivain autrichien très célèbre reçoit un jour une très longue lettre d'une femme qui va lui raconter sa vie et lui avouer en premier lieu que depuis le premier jour où elle l'a vu des années auparavant, elle l'aime. Elle lui décrit avec une grande précision chacune de leurs rencontres qui ont entièrement jalonné sa vie et, lucide, lui confie la douleur qu'elle ressentait chaque fois qu'il ne la reconnaissait pas... Une nouvelle très émouvante, magnifiquement écrite par un auteur de grand talent, sur la culpabilité et le regret.

Humour
Pour ne pas cantonner leurs choix à des sujets graves, les membres du Club ont évoqué quelques romans teintés d'humour.

Alexandra se rappelle avoir beaucoup aimé Comment éduquer ses parents, de Pete Johnson. Il s'agit de l'histoire farfelue de Louis qui souhaite ramener ses parents dans le droit chemin après que ceux-ci décident de faire de lui un enfant modèle…

Comment devenir parfait en 3 jours, de Stephen Manes, a beaucoup amusé Sophie Ducharme qui a vivement conseillé ce petit roman facile à lire et surprenant. Milo, le héros, découvre un livre qui lui promet de le rendre parfait en trois jours s'il suit les conseils prodigués.

Mathilde C. a cité Le petit Nicolas, de Sempé et Goscinny ainsi que tous les autres titres de la série. Elle a particulièrement apprécié les dialogues savoureux et le style « parlé » de l'écriture. En effet, comment résister à ce petit écolier et à ses camarades à qui il arrive des aventures incroyables dans la cour de l'école. A découvrir si ce n'est déjà fait !

Arnaud J., fidèle à lui-même, nous a fait un brillant exposé sur Zazie dans le métro de Raymond Queneau. Zazie, une petite fille espiègle, faisant preuve d'une grande liberté de langage, vient passer trois jours à Paris. Queneau prend ce prétexte pour faire exploser les syntaxes sous toutes les formes : familière, soutenue, parlée... Il en profite aussi pour créer des néologismes ou des mots-valises, utilise des archaïsmes, se joue des différents genres littéraires par le biais de la parodie. Le tout pour le plus grand plaisir du lecteur. Il a plu à Arnaud de faire un parallèle entre Queneau et Calvino (qu'il nous avait présenté lors de la dernière réunion). Il nous a appris que tous deux avaient appartenu à l'OULIPO ou Ouvroir de Littérature Potentielle, association particulièrement active dans la recherche sur le langage.

Comme tu peux le constater, les échanges ont été fructueux et passionnants ! Nous espérons que ce compte-rendu te donnera de nouvelles envies de lectures !

La prochaine réunion du Club Ados Mollat aura lieu le Samedi 25 juin 2005 de 14h à 16h au rayon jeunesse. Nous comptons bien sûr sur ta présence et d'ici là bonnes lectures !

Caroline, libraire jeunesse et Sophie Ducharme, auteur et marraine.

 

retour

Chargement...