Chargement...
Chargement...

Crime et Châtiment 2

Publié le 22/04/2010
Les hommes ont soif de sang...


Dans la culture judéo-chrétienne, le crime est consubstantiel à la condition humaine. En tuant Abel, Caïn fait de l'homme, un criminel qui tue son semblable. L'homme partage avec le rat l'insigne honneur de tuer pour tuer, pour le plaisir.


La longue agonie et crucifixion du Christ aurait dû être le départ d'une nouvelle humanité. Le déicide constituant , en quelque sorte, le crime ultime (le dernier), celui du créateur par sa créature. Un grande partie de l'iconographie de l'art occidental s'est bâtie sur cette violence faite à dieu et à ses martyrs. L'art et la littérature regorgent de héros criminels, certains devenus des symboles de la condition humaine : Hamlet et Oedipe (parricides), Oreste (matricide), Médée (infanticide) et autres Raskolnikov (fatricide) ; d'images de crime comme dans les gravures des Désastres de la guerre de Goya ou Guernica de Picasso; sans parler évidemment des meurtres à grande échelle : des guerres civiles aux divers génocides.



L'homme n'en finira-t-il jamais de tuer son semblable ? Voici une sélection de livres pour y réfléchir et nous voir tel que nous sommes.


David Pigeret
Chargement...