Chargement...
Chargement...

Jack London, 1876-2016

Publié le 08/11/2016
Pirate avant quinze ans, lecteur boulimique, bagarreur, buveur infernal, militant, aventurier, rêveur, journaliste... écrivain.
En quarante ans, Jack London eu autant de vies qu'il eut de passions. Son premier roman, La croisière du Dazzler sort en 1902 ; il a 26 ans, c'est la consécration et le début d'une œuvre particulièrement riche et prolifique. Jack London c'est bien sûr Croc-Blanc, L'Appel de la forêt, mais c'est aussi Le peuple d'en bas, où l'on le découvre écrivain-journaliste tentant de rendre compte des conditions de vie des populations dans les bas-fonds de la ville de Londres, un texte extraordinaire porté par les convictions politiques de London. Il y a aussi John Barleycorn, texte très personnel sur son double éthylique. Et puis LE chef d’œuvre, à la fois quête initiatique, tragédie, roman politique, histoire d'amour et probablement le travail le plus personnel de London: Martin Eden.

Si Jack London disparaît en 1916, son œuvre continue de de vivre a travers toutes les générations de lecteurs car elle porte en elle l'espoir, la recherche de justice, de liberté, d'aventure, et de dépassement de soi. Une œuvre universelle.

Bibliographie