Chargement...
Chargement...

L'Imaginaire : 30 ans, rien que du bonheur ! (2)

Publié le 07/05/2007
La suite de notre visite de L'Imaginaire

André Pieyre de Mandiargues, Marbre ou les mystères d'Italie : confiné à un public d'esthètes qui louent la beauté de son style, Mandiargues qui cultivait la littérature comme une plante rare, est l'auteur de romans mystérieux qui frôlent le surréalisme et flirtent avec la métaphysqiue. Dans Marbre, la véritable héroïne est la Littérature dont on sent en ces pages tournoyantes l'imminence de la fin.

Flannery O'Connor, L'habitude d'être : il y a un mystère Flannery, auteur sans postérité morte très jeune et qui a marqué durablement des écrivains qui lui rendent justice : grinçante, mordante, tenace, racontant la folie familière d'un univers (celui du Sud des U.S.A.) où les dingues sont illuminés, elle a laissé derrière elle une correspondance qui éclaire son parcours de douleurs et de joies.

Robert Walser, L'institut Benjamenta : précédant Kafka qui paya la dette qu'il lui devait, Walser appartient à cette catégorie de fous géniaux dont les créations sont faites pour marquer les lecteurs qui s'y aventurent. Mieux qu'aucun autre livre, L'Institut sera une porte d'entrée pour emprunter ses traces : livre du repli, de l'effacement, de la cruauté de vivre au grand jour.

H.G. Wells, Effrois et fantasmagories : désolé d'insister mais celui-ci aussi manque à l'appel des réimpressions, il s'agit pourtant d'une sélection déléctable de tous les talents de l'auteur de La Guerre des mondes : ironie bourgeoise, épouvante légère, policier malicieux, on y retrouve les mutiples facettes d'un auteur trop vite classé dans un seul genre.

Iouri Kazakov, La petite gare : découvert par Aragon lorsqu'il dirigeait une collection de littérature soviétique, ce recueil de nouvelles fait la synthèse d'un esprit russe, un art du bref et de l'ellipse, un pouvoir de compassion et de profondeur à travers des scènes du quotidien.

Amos Tutuola, L'ivrogne dans la brousse : découvert et traduit par Raymond Queneau, L'Ivrogne est une oeuvre mythique et fondatrice du roman africain contemporain. le prétexte de cette fable est la recherche à travers la brousse du malfoutier idéal, celui qui saura comme nul autre faire le vin de palme qui enivre.

Alexandre Vialatte, Les Fruits du Congo : un seul roman a suffi à Vialatte pour entrer dans la légende, c'est celui-ci, odyssée de l'adolescence et de ses rêves de départ, geste d'une petite troupe rêveuse qui conquiert ses territoires sur l'imaginaire. un livre d'une beauté à couper le souffle.

Theodore Francis Powys, Le Capitaine Patch : où il est prouvé, une fois encore, le rôle majeur de sauvetage de cette collection : Ce frère du grand Powys est un écrivain à part d'une drôlerie inquiétante qui mêle une métaphysique campagnarde à une vision amusée de la destinée de l'Homme. En quelques nouvelles, il bâtit une comédie humaine minuscule et truculente. Une des injustices criantes de notre connaissance du domaine anglo-saxon à combler de toute urgence.

Jean Forton, L'épingle du jeu : interdit de Goncourt après une impensable cabale jésuite, ce roman nous plonge dans le Bordeaux de l'Occupation, dans un collège de haute réputation (qui supporta fort mal la peinture qu'on fit de lui...), où la jeunesse s'enivre de rêve d'héroïsme jusqu'au point de non-retour.

Raymond Guérin, L'apprenti : last but not...l'autre grand Bordelais de la collection, le scandaleux, l'oublié, le gênant, la talentueux, le fier Raymond Guérin qui se lança avec ferveur dans un grand cycle nommé "fragments d'une mythologie de la réalité" dont l'Apprenti est le premier volume et qui le met en scène, autobiographiquement, en groom d'un grand hôtel, livré à un onanisme forcené.

Et pour faire vite (et impressionner ou appâter), quelques noms à la suite en un carrousel tentateur : Zamiatine, Zürn, Ungar, Thomas, Tardieu, Supervielle, Svevo, Tanizaki, Strindberg, Sollers, Sciascia, Stein, Roussel, Roth, Schwob, Rulfo, Rhys, Rolfe, Perec, Plath, Ponge, Perros, Pavese, Penrose, Nimier, Murdoch, Morand, Melville, Mann, Larbaud, Le Clézio, Laxness, Leduc, Leiris, Kis, Kafka, Jünger, Jarry, Horvath, Hrabal, Goyen, Golding, Grenier (Ah Les Iles, j'oubliais Les Iles ...), Guyotat, Hardy, Gadenne, Giono, Genet, Fourré, Faulkner, Duras, Eliade, Dubillard, Dotremont, Des Forêts (bon sang, Le Bavard, quelle merveille !), Delay, Dos Passos, DagermanDaumal, De Quincey, Cingria, Chazal, Céline, Cela, Conrad, Canetti (comment ai-je pu oublier Auto-da-fé, Le roman absolu ?), Broch, Bousquet, Bove, BorgesBernard, Bellow, Blanchot, Bataille, Aragon, et tant d'autres...

Il y aurait bien d'autres chefs-d'oeuvre à présenter, les vôtres, ceux que vous placez haut dans votre collection Imaginaire personnelle, les nôtres aussi, si nous ne contenions notre passion pour cette réunion de livres hors pair. N'hésitez pas à nous les signaler. Ces trente ans seront l'occasion de les mettre en lumière.

Et pour fêter cet anniversaire, dix livres "collectors" vous sont proposés (un seul tirage ! ne les manquez pas...) : dix titres phares de la collection accompagnés de CD ou de DVD, pour rappeler que les auteurs de cette collection, ouverts aux expérimentations esthétiques les plus variées, fascinés par les autres supports artistiques, se prêtaient aisément à ce projet de relier une voix et un livre, des images et un roman.

- David Vincent

|1|2|

Chargement...