Chargement...
Chargement...

Le Père Noël dans l'espace.

Publié le 27/11/2006
Fantasy ou science-fiction, la sélection des libraires.

Science-Fiction & Fantasy


Le Dernier rayon du soleil, Guy Gavriel Kay, Le Pré aux Clercs
Après cinq ans d'absence, revoici enfin G. G. Kay (La Tapisserie de Fionavar, Les Lions d'Al-Rassan). Il nous entraine cette fois au coeur de l'Angleterre du IXe siècle, partagée par les Anglcyns (les anglo-saxons), les Cyngaëls (les Celtes gallois) et ler Erlings (les Danois). Fantasy historique très vivante, très évocatrice, grande humanité des personnages, écriture sensible et maestria narrative s'additionnent pour obtenir un roman remarquable.

Bloodsilver, Wayne Barrow, Mnémos
Une excellente surprise parue en octobre. L'histoire des Etats-Unis parcourue à grands pas, des premiers colons au début du XXe siècle ; on y croise entre autres Mark Twain, Billy le Kid, les frères Dalton ou encore la veuve Winchester. Ces USA-là comptent une minorité de plus que celles que l'on connait : les Brookes, un clan de Vampires bien décidés à se faire accorder un Etat bien à eux. W. Barrow tisse un western ample, plein d'humour, de violence, d'érudition avec en filigrane une habile critique de l'ultra-libéralisme.

La Nef des Fous, Paul J. Russo, Le Bélial'
Un Space Opera qui sort de l'ordinaire, hybridé avec le film d'horreur. On pense évidemment à l'Alien de Ridley Scott avec de fabuleux moments de tension montés par Russo avec une sobriété remarquable. Et pourtant, on reste dans le meilleur du Space Opera classique : extraterrestres belliqueux, affrontement de gigantesques vaisseaux spatiaux, intrigues et complots. Les personnages (en particulier le mémorable Bartolomeo) ont une réelle épaisseur, une présence et une intensité.

Chasseurs de chimères, collectif, Presses de la Cité/Omnibus
La Science Fiction française a eu un âge d'or, de la fin du XIXe siècle à l'après Seconde Guerre Mondiale. Pour ceux qui en doutent, Serge Lehman a réunis onze romans d'auteurs connus (Rosny-Ayné, Maurice Renard, André Maurois) ou oubliés (Epuy, David). « On ressort de ce périple avec une piqûre de rappel indispensable. Un vaccin à la lassitude, par irrigation de notre sens du merveilleux. Une reconquête de notre candeur passée, portée par le bonheur de redécouvrir nos racines. » (Eric Holstein, sur le site actuSF.com)

La trilogie Loredan vol. 2, Le Ventre de l'arc, K.J.Parker, Bragelonne
Attention, Fantasy originale ! Exit les trucs éculés du médiéval-fantastique post-Tolkien. Le monde dans lequel se déchire la famille Loredan s'inspire de la Renaissance. Les passions de la fratrie Loredan et les excès qui en découlent n'ont rien à envier aux tragédies grecques. On y parle technique de la forge, et archerie ; l'auteure se livre à des assauts réjouissants contre une bureaucratie sclérosée, intègre avec brio les mécanismes économiques et financiers à l'origine d'une guerre, glisse dans sa magie subtile un peu de voyage dans le temps et d'indétermination quantique. Original, vous dis-je !

Le Royaume blessé, Laurent Kloetzer, Denoël/Lunes d'encre
" Le Royaume blessé est une claque monumentale, la meilleure illustration qu'un genre décrié (la Fantasy) peut aussi accoucher d'une oeuvre exigeante et de qualité. C'est simple : en français, on n'a jamais rien lu de mieux ; on n'a pas lu grand-chose de mieux non plus parmi ses inspirateurs anglo-saxons (Tolkien, Leiber, Howard) dont Kloetzer a su capter l'essence et qu'il a donc renouvelé magistralement. " (Sam Lermite, Bifrost n° 44, octobre 2006)

Neurotwistin', Laurent Queyssi, Les Moutons électriques
Peut-on écrire un roman dont le narrateur est une grenouille sans sombrer dans le ridicule ? Peut-on y réussir le mélange de Chapeau Melon et bottes de cuir et du cyberpunk ? Une histoire très dickienne peut-elle s'accommoder des Beach Boys, d'un terroriste post-11 septembre et d'un point de divergence qui s'appelle Gino ?La réponse est Neurotwistin'. « Neurotwistin', condensé de pop culture et de light SF rigolote, se révèle un très bon petit bouquin, léger, inventif et joliment écrit. » (Amin Kosha, Suprême Dimension n°4, mai 2006)

Axiomatique, Greg Egan, Le Bélial'
Greg Egan est un auteur culte en SF, qui écrit des romans incompréhensibles pour le commun des mortels. Heureusement, il écrit aussi des nouvelles formidables, pour la plupart accessibles à tous. Axiomatique en rassemble dix huit, pratiquement toutes des réussites. Fin et imaginatif observateur de l'impact des techno sciences (présentes et à venir) sur nos sociétés et nos petites vies, on le découvre aussi capable de poésie, de sensibilité et d'empathie envers ses personnages et ses lecteurs. Indispensable à tout amateur.

Anansi boys/American Gods, Neil Gaiman, Au Diable Vauvert
« Une épopée magico-horrifico-thriller-fantastico-romantico-comico-familiale », ainsi Gaiman définit-il Anansi Boys. Empruntant à American Gods le principe des dieux vivant parmi nous, il fait de Gros Charlie (un des deux fils du dieu-araignée ghanaéen Anansi) le héros joyeusement maltraité d'un conte moderne, tragi-comique, mené tambour-battant. Le Diable Vauvert a eu la bonne idée de réunir American Gods et Anansi Boys dans un coffret aux jolies couleurs de Noël.




Chargement...